.:.Chronique.:.

Pochette

Superstatic Revolution

We kneel in the pews by the confession box

[Skalopards Prod'z::2003]

|01 You always submitted some subtle reserve|02 Mary versus Jesus Christ|03 Ingenuity in ambush|04 For the limbs grow numb and any movement wakes|05 A powerful and moving portrayal|

Rares sont les chroniques de metal sur votre webzine préféré, et pourtant certains groupes ont une démarche musicale tout à fait intéressante qui les rendent incontournables. C’est le cas entre autre de Superstatic Revolution, quatuor originaire du Sud de la France qui joue un metal hardcore sombre vraiment étonnant.

Cinq titres sur cet EP au nom à ralonge pour une petite vingtaine de minutes en tout, cinq titres vraiment incroyables qui sortent des sentiers battus du metal et du hardcore, à mi chemin entre les deux genres. Certes c’est brutal, saturé et hurlé mais la musique de Superstatic Revolution est d’une profondeur inouïe avant tout basée sur le pessimisme et le chaos, rarement un disque aura été aussi sombre et hargneux ! Le mot « chaos » est d’ailleurs le plus approprié pour définir cette musique toute droit sortie des abysses, c’est un véritable bordel ambiant mais un bordel d’une précision presque mathèmatique. On passe de la brutalité des blast beats à la Morbid Angel comme sur le court et violent « Ingenuity in ambush », aux instants de chaos sombres et dégueulasses comme sur le long et cérébral « For the limbs grow numb and any movement wakes » qui peuvent nous rappeler Isis ou Cult of Luna par moments, autant dire que les comparaisons sont flatteuses. Et ce son raw et enveloppant qui vous choppe aux trippes, cette voix crade et hurlée, ces ambiances oppressantes faites à la guitare, ce batteur imposant, ces structures improbables qui font monter encore et toujours la pression, bref une claque technique. Et pourtant cette exactitude propre au metal laisse transparaître une sensibilité bien éloignée des clichés du metal viril, haineux et bruyant, on sent souvent le petit frisson dans le dos, notamment pendant les lentes et sombres retombées comme sur l’excellent « A powerful and moving portrayal » qui clôture magistralement ce disque.

Excellente surprise que cet EP. Dense, complexe, emotionnelle, sensible, la musique de Superstatic Revolution ne manque pas de qualificatifs divers et variés. La France a aussi ses Cult of Luna ou ses Isis ! En tous cas on met beaucoup d’espoir en eux. L’art de déprimer en brutalité, impressionnant.

note : 8.5

par johan, chronique publiée le 15-04-2004

A voir également :

http://www.skalopards.com/

?>