.:.Chronique.:.

Pochette

Fonica

Ripple

[Tomlab::2003]

|01 Soar|02 Twang|03 Whirr|04 Perch|05 Fluid|06 Coda|07 Rusl|08 Zephyr|

Ce qui est formidable avec le Japon c’est qu’il existe un réel foisonnement artistique dans ce pays. Le label Tomlab en récolte les fruits pour notre plus grand plaisir. Nous avions déjà pu apprécier l’année dernière l’album de Tujiko Noriko fait d’électronica d’une classe dépassant largement la médiocrité ambiante. « Ripple » était sortit quelques temps avant le disque de la japonaise mais il s’inscrit tout à fait dans la ligne d’un label qui cherche à développer des disques de haut calibre et d’une intelligence rare. Ecoute après écoute on ne peut guère douter de la chose. Le duo formé par Keiichi Sugimoto et Cheason nous fait entrer dans un univers atmosphérique, tout à fait oxygéné, qui ne s’embarrasse pas vraiment de détails inutiles et qui redonne tout son sens au mot émotion.

« Ripple » est ce genre de disque parfaitement malléable, qui semble s’étirer avec une élasticité remarquable. On l’aura compris Fonica apporte une bouffée d’air frais. Enfin on fait comme si. Les japonais nous ferait presque rappeler que le monde n’est pas fait que de béton et que l’air que nous respirons n’est pas toujours vicié par du CO². On respire enfin. On prend le temps de vivre. A la limite « Ripple » devrait être remboursé par la sécurité sociale. Cette électronica aux mélodies subtiles et enivrantes se doit d’être écouté en boucle, inlassablement, afin qu’on puisse se dire : « pourquoi je ne suis pas japonais ? ». A défaut de pouvoir vivre là bas (enfin vous pouvez toujours essayer, vous verrez ce n’est pas facile) on peut toujours se consoler avec ce petit bout du Soleil Levant.

Disque complètement zen, « Ripple » est tout aussi efficace qu’un cachet d’aspirine sauf que lui ne semble pas se dissoudre au fur et à mesure qu’on l’écoute (le disque, pas le cachet). A défaut de pouvoir dégager vos sinus (ce qui pour un fumeur comme moi ne serait pas du luxe) Fonica oxygène efficacement vos neurones et vos tympans. Du bonheur, à tous points de vue.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 07-04-2004

A voir également :

http://www.tomlab.com

?>