.:.Chronique.:.

Pochette

Amanda Woodward

La décadence de la décadence

[EarthWaterSky::2004]

|01 La décadence de la décadence|02 Binaire et lisible|03 "On" est un con|04 Le temps du deuil|05 Sous le feu nourri|06 Dans le cas où les flammes|07 Mise à sac|08 Massacre à la poinçonneuse|

Dernière sortie en date du groupe caennais et premier véritable album, « La décadence de la décadence » était attendu par tout le petit monde du punk underground qui aime les mélodies saturées et les textes engagés. Disposant d’une forte réputation, notamment dûe à des enregistrements qui ont mis pas mal de monde d’accord ainsi que des concerts mémorables, Amanda Woodward vient donc nous confirmer une fois de plus sa volonté de faire du bruit, un bruit sensé, honnête et profond.

Ceux qui connaissaient déjà le groupe seront peu dépaysés, on retrouve tous les ingrédients qui font la particularité de cet OVNI au sein de la scène punk hardcore : un chant en français crié et plaintif, des riffs efficaces très punk rock, des mélodies toujours aussi bien fichues et quelques passages dub instrumentaux histoire de faire monter la pression (ou la faire retomber). Le groupe continue donc sur sa lancée mais les huit titres de cet album sont plus incisifs, ça va droit au but, ça fait plus mal et pourtant il vous faudra plusieurs écoutes pour saisir les nombreuses subtilités du disque et comprendre le malaise qui anime nos cinq Caennais. Rageuse et mélancolique, voilà comment qualifier la puissance que dégagent ces huit titres même si le groupe nous montre l'étendu de son talent en jouant calmement comme sur le titre « Mise à sac » par exemple. Et ce chant, à la fois brut et fragile, scandant des textes rageurs et désespérés qui ne tombent cependant jamais dans le donnage de leçons, trop facile pour un groupe de cette trempe.

Pas de chance pour les mauvaises langues qui préparaient déjà des jeux de mots douteux avec le titre du disque, « La décadence de la décadence » est un album exceptionnel enfanté par un groupe désormais incontournable de la scène emo/hardcore française et même internationale ! Le label américain Level Plane ne s'y est d'ailleurs pas trompé puisqu'il se chargera de distribuer le disque aux Etats-Unis.

note : 8.5

par johan, chronique publiée le 30-03-2004

A voir également :

http://www.sans-vie.com/

http://www.earthwaterskycn.de/

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

michael : avis du rédacteur

?>