.:.Chronique.:.

Pochette

One Am Radio, The

A Name Writ In Water

[Level Plane Records::2004]

|01 What you gave away|02 Under thunder and gale|03 Drowsy haze|04 I didn't speak the language|05 Fever dream|06 Shivers|07 Buried below|08 Witness|09 Those distant lights|10 This is a document|11 Lucky|12 Forests burned|13 Untied|

Une guitare, une voix chuchotée, un violon, et ce qu’il faut d’electro pour lier le tout, voilà comment définir brièvement la musique de ce duo mixte américain qui sort cette année son second album chez Level Plane Records ; le label spécialisé dans le gros son semble donc ouvrir ses portes à d’autres genres, plus calmes, plus posés.

The One Am Radio évolue en effet dans un style hybride, à mi-chemin entre post rock et trip hop avec une petite dose de pop rafraichissante et d’experimentation. 13 titres très doux et mélancoliques dépassant rarement les 4 minutes, dommage d’ailleurs, certaines chansons auraient gagné en profondeur si elles avaient bénéficié d’un ralongement de quelques minutes. Cela n’enlève cependant rien à la qualité de cet album, la voix suave du chanteur se veut rassurante mais jamais envahissante, le violon se mélange magnifiquement bien à la guitare accoustique, les sonorités electros, quelques fois électrisantes sont très douces, de même que la boîte à rythmes, très effacée, qui ne fait jamais violence aux oreilles de l’auditeur et lui permet de planner doucement sur toute la longueur de cette berceuse de 35 minutes ; point anécdotique mais assez original pour être souligné : la violoniste fait gêmir quelques fois une scie musicale renforçant ainsi l’atmosphère mélancolique du disque. Un album certes court mais très agréable et accessible, on en redemande !

note : 7

par johan, chronique publiée le 25-03-2004

A voir également :

http://www.theoneamradio.com/

?>