.:.Chronique.:.

Pochette

Nodesha

Nodesha

[BMG::2003]

Nodesha est une jeune artiste américaine, qui chante plus du r'n’b que du rock. Pourquoi faire cette chronique ? Parce que j’aime ce disque et que je l’écoute assez souvent.

Je dois assumer mes goûts, donc pourquoi ne pas vous faire découvrir cette jeune artiste qui fait ses premiers pas en ce moment même. A 18 ans, la californienne sort son premier album éponyme : un mélange de pop songs funky, et de down tempos incandescents. Que ce soit sur des rythmes saccadés ou sur des mid tempos séduisants, elle sait toujours trouver le ton juste, celui qui coule de source. C’est à 16 ans seulement qu’elle se fait remarquer par le label FlyteTyme Records, fondé par Terry Lewis (Janet Jackson, Mary J. Blidge...) et Jimmy Jam. Impressionnés par la voix de la jeune américaine, mais surtout par sa facilité a attirer les regards, ils décident de signer un contrat le jour même de l’audition, après 2 minutes de réflexion. Le rêve se réalise pour cette fan de r'n’b, qui commence à chanter en tant que choriste dans un groupe préadolescent appelé « Immature ».

Juste une artiste r'n’b de plus ? Peut être pas car Nodesha possède une maturité musicale supérieure à la moyenne. Elle le prouve tout au long de ce premier essai produit par les créateurs de Flyte Time Records, en collaboration avec Dallas Austin (TLC, Pink, Madonna...) et Jermaine Dupri (Alicia Keys, Usher, Destiny’s Child...). Ses deux premiers singles : « Get It While It’s Hot » et « That’s Ceazy » risquent de monopoliser les ondes.

Aussi fan de Brandy que de Janet Jackson, elle laisse apparaître ses influences, sans s’en cacher, et en y mêlant sa fraîcheur artistique et son innocence. L’album a été essentiellement écrit par rapport aux expériences de la jeune fille : histoires d’adolescentes, de cœur brisés... Rien de plus normal donc…

note : 6.5

par dorian, chronique publiée le 20-09-2003

?>