.:.Chronique.:.

Pochette

Frusciante, John

Shadows collide with people

[Warner bros::2004]

Après quelques enregistrements et albums plus ou moins officiels et audibles, voici ce qui est finalement le troisième album du guitariste des Red Hot Chili Peppers, cette fois bien achevé et largement distribué. Précisons d'entrée que si la batterie est tenue par Chad Smith (Red Hot) et que Flea le bassiste (encore un Red Hot) s'incruste sur un titre, on n'a absolument pas affaire ici à une sorte de side project des RHCP. Monsieur Frusciante est bel et bien un artiste, véritable et autonome. Attachant de bout en bout, "Shadows collide with people" est un album solide oû un vrai compositeur et bon chanteur peut s'exprimer en toute liberté; d'ailleurs il a lui-même produit l'album.

Bien que l'esprit de l'ami John soit quelque peu complexe -l'homme se dit en effet animiste- l'album n'est pas un univers personnel plaqué sur un disque hermétique. John Frusciante s'adresse à qui veut bien l'écouter, à travers une pop teintée d'electro et de folk que le maestro sait ne pas polluer de démonstrations guitaristiques malgré ses performances à la six cordes. Sobriété, voici le maître-mot de "Shadows...". Entre une "Carvel" entrainante, une "Ricky" intimiste, une "Second walk" enjouée, une "Every person" touchante, une délicieusement pop "Song to sing when I'm lonely", une "Water" sautillante ou encore une électronique berceuse "23 go to the end", cet album de finesse et de légèreté est l'ami de ces jours oû point timidement le renouveau printanier.

note : 8.5

par dropkick, chronique publiée le 19-03-2004

?>