.:.Chronique.:.

Pochette

Einstürzende Neubauten

Perpetuum Mobile

[Mute::2004]

|01 Ich Gehe Jetzt|02 Perpetuum Mobile|03 Ein Leichtes Leises Säuseln|04 Selbstportrait Mit Kater|05 Boreas|06 Ein Seltener Vogel|07 Ozean Und Brandung|08 Paradiesseits|09 Youme & Meyou|10 Der Weg Ins Freie|11 Dead Friends (Around The Corner)|12 Grundstück|

Blixa Bargeld nous l’avait annoncé: The Bad Seeds c’est bel et bien du passé. Le présent et le futur s’appelle désormais Einstürzende Neubauten. B.Bargeld avait toujours mené les deux projets de front mais aujourd’hui E.N. est devenu sa principale priorité. A vrai dire on ne s’en plaindra pas trop. Même si l’apport de B.Bargeld aux Bad Seeds fut importante c’est bien dans E.N. qu’il a pu donner toute la mesure de son talent. Bien sur E.N. ne se résume pas au seul Bargeld mais on lui reconnaîtra une certaine influence.

E.N. est donc de retour. Rien n’avait été fait par le groupe depuis le bien nommé « Silence Is Sexy » sorti en 2000. Que l’attente fut longue pour le fan de base que je suis. « Perpetuum Mobile » s’inscrit dans la ligne directe de « Silence Is Sexy » et « Ende Neu ». Un E.N. donc largement accessible et assez loin du E.N. industriel de « Kollaps » ou de « Haus Der Luege ». Toutefois le côté indus du groupe n’a pas complètement disparu. On en a des relents continus tout au long de l’album et un morceau comme « Perpetuum Mobile » nous fait rappeler que E.N. est d’abord un groupe de musique industrielle, un groupe totalement urbain et moderne.

Malgré tout on ressort de se disque pas trop surpris. E.N. est là où on l’attendait. Un E.N. accessible et tout à fait honnête qui continue dans l’optique artistique pris ces dernières années. « Perpetuum Mobile » est sans doute un album moins inquiétant, moins conflictuel que les productions des années 80 du groupe mais il garde suffisamment de noirceur et ce côté pleinement urbain qui tant fait la spécificité des allemands. E.N. reste donc ce groupe qu’il a toujours été, qui s’impose comme une logique implacable et qu’on ne saurait contester. A vrai dire on aurait été bien étonné du contraire.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 18-03-2004

A voir également :

http://www.neubauten.org

http://www.mute.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Claire : avis du rédacteur

?>