.:.Chronique.:.

Pochette

Lali Puna

Faking The Books

[Morr Music / La Baleine::2004]

|01 Faking The Books|02 Call 1-800-Fear|03 Micronomic|04 Small Things|05 B-Movie|06 People I Know|07 Grin And Bear|08 Geography-5|09 Left Handed|10 Alienation|11 Crawling By Numbers|

Il est des sorties de disques que l’on attends fiévreusement tant les efforts précédents nous ont marqué. C’est donc presque salivant de bonheur que j’ai pu tenir entre mes mains ce petit bout de plastique enveloppé d’un léger cartonnage qui avait l’audace de présenter les dernières trouvailles de Lali Puna. Pourtant quand cette attente est trop longue on est souvent déçu par la qualité du disque ou alors on a tendance à surestimer la chose tout simplement parce que l’on est fan au point de bouffer du foin sans trop se poser de questions. Je ne mange pas de foin. Pas encore. Du coup j’ai mis le disque dans la platine priant pour ne pas redescendre aussi vite que l’attente a été longue. Play, « Faking The Books »… Première claque, première évidence. Lali Puna n’a rien perdu de ce qui faisait son charme. Le groupe de Valérie Trebeljahr met définitivement à genoux ceux qui, pour x raisons, n’avaient pas encore succombé aux deux opus précédents (« Tridecoder » et « Scary World Theory »).

Alors bien sur on reprochera encore à V.Trebeljahr ce chant neutre et quasi monocorde mais ce petit défaut (en est-ce un finalement ?) est largement compensé par la qualité imparable des morceaux de l’album. Au bout du compte cette sobriété vocale est la bien venue, elle évite toutes les outrances et les marques de mauvais goûts. Comment donc rester hermétique devant ce disque ? J’avoue que je ne comprendrai pas très bien à moins que l’on soit fan de variété française au niveau intellectuel proche du mollusque. « Faking The Books » est un album parfaitement homogène enfilant les perles avec une facilité déconcertante. Bien sur il y a des gros coups de cœur comme ce « Left Handed » énergique ou le magique « Small Things » mais dans l’ensemble on ressort largement enchanté. Les petites craintes et sueurs froides d’avant écoute se sont estompées sans coup férir et ont laissé place au soulagement et à l’enthousiasme.

« Faking The Books » fera, cela ne fait pas l’ombre d’un doute, parti des disques qui compteront cette année comme cela avait été déjà le cas avec les deux albums précédents. C’est tout le mal qu’on leur souhaite.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 17-03-2004

A voir également :

http://www.morrmusic.com

http://www.lalipuna.de

.:.Un autre regard.:.

Lali Puna est attendu au tournant avec ce nouvel album. « Faking the books » arrive donc en ce début d’année 2004 avec de grandes ambitions. Le groupe allemand de la constellation Morr Music a déjà su faire vibrer un public fan de The Notwist, et des sonorités électroniques allemandes. Cet album ne surprend absolument pas, mais est d’une efficacité indéniable. Si les allemands de Lali Puna n’ont ni changé de style, ni évolué, ils restent les meilleurs dans ce qu’ils font. C’est à dire une pop légère, atmosphérique et électronique qui donne beaucoup de frissons et dégage beaucoup d’émotions. « Faking the books » en début de parcours…une ouverture magnifique qui laisse imaginer le meilleur pour la suite. Tout cela se déroule parfaitement : « Call 1-800-fear », « Small things » sont imparables. Toujours avec grâce, Lali Puna sait tisser de belles chansons sur bases de beats simples et discrets. Les mélodies sont toujours aussi belles, la voix de Valérie Trebeljahr toujours aussi douce. S’il fallait noter une légère évolution dans le travail artistique du groupe, on dirait qu’il est de plus en plus attiré par le coté rock de leur musique. Les batteries se font peut être plus nombreuses qu’auparavant, les guitares aussi. La construction des morceaux n’a pas changé, Lali Puna ne se contente pas d’un couplet refrain pont refrain d’usage. Le talent est donc toujours présent. A noter la présence de « Left handed » déjà connu sur le « Left handed ep ». Pour trouver quelque chose à redire, on peut penser que le groupe aurait pu expérimenter d’autres cotés de sa personnalité, mais ce « Faking the books » est si réussi qu’il est difficile de le critiquer…

note : 8.5

par dorian, chronique publiée le 17-03-2004

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Remi DW : avis du rédacteur
jean marc : avis du rédacteur
Yann : avis du rédacteur
rentboy : avis du rédacteur

?>