.:.Chronique.:.

Pochette

Iron & Wine

Our endless numbered days

[Sub Pop::2004]

Sam Beam fait de la musique sous le nom de Iron & Wine depuis Septembre 2002, année de sortie de son premier album : « The Creek Drank the Cradle ». Un premier album mélodique, intime et magnifique. Sam touche donc la plupart de ses auditeurs par sa facilité à trouver des airs qui se retiennent, et par son aisance à transmettre sa fragilité et sa beauté intérieure. Les mélodies de Iron & Wine sont accessibles à tous, il suffit de s’y plonger 2 ou 3 fois pour s’y noyer définitivement au bout de 10 écoutes.

Nous sommes en 2004, deux années se sont écoulées…déjà, et Sam a donc eu le temps de confectionner de nouveaux titres. Il n’a pas changé, la quasi totalité de ces chansons sont construites seulement à partir d’une guitare sèche et de chant. Les mélodies sont encore là, toujours avec la même aisance et le même style. Et il est toujours aussi touchant : « Naked as we came », « Cinder and smoke », « Sunset soon forgotten » pour ne pas tous les citer…Les accords de guitare sèche s’enchaînent avec dextérité, le chant est beau…tout cela est touchant. Iron & Wine est l’un des groupes à découvrir en 2004, pour ceux qui auraient raté le premier passage…Session de rattrapage avec ce magnifique « Our endless numbered days ». On se demande comment Sub Pop déniche tant de talent(s)…

note : 8.5

par dorian, chronique publiée le 15-03-2004

A voir également :

http://www.subpop.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

popop : avis du rédacteur
Jeff : avis du rédacteur

?>