.:.Chronique.:.

Pochette

Love, Courtney

America's Sweetheart

[Virgin::2004]

Tous les fans de Hole attendaient cet album, sorti le 9 février, et promis depuis 5 longs mois. Pour des raisons de pilules anti-dépression et d'assignements en justice répétés, Courtney Love se faisait attendre. Après avoir fait choisir le titre de son album par ses fans sur kittyradio.com, qui est une incitation à l'ironie et à la provocation (en francais : la petite chérie d'Amérique), et fait réaliser sa pochette par une célèbre dessinatrice de l'industrie érotique, on attendait pas moins de la veuve Cobain. Si le single Mono est mal choisi - trop évident à mon goût - l'ensemble de l'album reste assez fidèle à la période "Celebrity Skin" de Hole. Entourée de Linda Perry et Patty Schemel, entre autres, Courtney Love a accouché d'un produit copy controled presque politiment incorrect. But Julian I'm a little bit older than you est une petite merveille, une chanson empoisonnée à Julian Casablancas, chanteur et leader des Strokes. Sunset Stop fait visualiser une scène de film, pour un peu qu'on comprenne l'anglais. Le reste s'écoute sans difficulté. C'est facile, mais agréable. Le seul risque : qu'on s'en lasse facilement au bout de 20 écoutes. Comme elle a signé un contrat qui l'oblige à sortir un autre disque en 2005, on attend la suite...

note : 7

par Elixie, chronique publiée le 13-03-2004

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

rentboy : avis du rédacteur
dorian : avis du rédacteur

?>