.:.Chronique.:.

Pochette

Nitrada

We Don't Know Why But We Do It

[2.nd Rec / La Baleine::2004]

|01 The Only Solution|02 Everything Is Not Alright|03 We Don't Know Why But We Do It|04 Fading Away|05 N°4|06 Old Love, New Idea|07 I Fear : God|08 Like A Souvenir|09 Start Today|

Nitrada aka Christophe Stoll nous vient d’Allemagne et après un passé dans des formations punks notre homme est revenu à des choses plus calmes, plus posée en découvrant le numérique. Nitrada est le genre d’artiste sur lequel on voit combien The Notwist ou les productions de Morr Music en général ont pesé sur beaucoup d’artistes allemands. Ce n’est pas un reproche il y a tout de même bien pire comme influence. Simplement c’est ce constat de voir que The Notwist a généré nombre d’artistes intéressants qui ne font pas que reprendre bêtement une recette qui a fait ses preuves. Nitrada nous délivre donc un album aux mélodies graciles et touchantes qui suggèrent un petit monde hivernal et intimiste bien plaisant.

Pour arriver à un tel résultat Nitrada s’est un peu fait aider. Ainsi Nitrada a bénéficié de l’aide de Jukka Reverberi et de Corrado Nuccini (Giardini Di Miro) pour les guitares pour le moins cristallines et de Francesco Cantone (Tellaro / Twig Infection), Kaye Brewster et de Nina Sophie Schwabe pour les vocaux sensuels et glaciaux. Quand on entend ce résultat on est encore plus étonné des moyens utilisés pour l’obtenir. En effet quatre des participants n’étaient pas présent lors des enregistrements. Tout s’est donc fait par mail, téléphone et par le biais de la poste. Le tout fut par la suite mixé par C.Stoll dans son appartement. C’est beau la technologie. Malgré la beauté indéniable de l’ensemble Nitrada ne se démarque pas trop par une quelconque originalité. Peu importe après tout « We Don’t Know… » est un album qui possède toutes les qualités que l’on connaît aux allemands c’est à dire un sens mélodique intelligent et une mise en forme concise et léchée. Sont forts ces allemands. Un seul petit regret toutefois c’est le titre de l’album qui est un petit peu convenu mais on en fera facilement abstraction et ce n’est vraiment pas le plus important. Reste donc ce dont on se rappellera, un album beau, fondant et bien de saison.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 04-03-2004

A voir également :

http://www.nitrada.com

http://www.2ndrec.com

?>