.:.Chronique.:.

Pochette

Powderfinger

Vulture Street

[V2::2003]

Powderfinger est un groupe Australien qui marche très bien. Ici personne ne les connaît, mais ils ont déjà vendu des millions de disques dans leur pays d’origine (des millions oui, c’est bien ça..). Powderfinger est un groupe de rock classique dirons nous, un peu entre Oasis, AC/DC et Black Rebel Motorcycle Club. Je sais toutes ces références ne peuvent que vous embrouiller, mais je ne pourrais pas vous expliquer ça autrement. Les Australiens jouent des donc des tubes, dans leur style. Pour vendre tous ces disques, c’est logique, ils font une musique très accessible, qui passe bien sur les ondes. Des chansons donc assez classiques, riff, couplet, refrain, couplet, refrain, pont, fin. La problème de la musique de Powderfinger, c’est son manque d’originalité. On a vraiment l’impression d’avoir entendu et réentendu 100 fois ces refrains accrocheurs et ces montées d’intensité couplées à des solos de guitare interminables. Il ne faut pas complètement faire les snobs et dénigrer le travail de ce groupe, qui, il faut l’avouer, trouve de belles mélodies. Mais le chant est énervant, les rythmiques aussi. Alors que dire de constructif. Cela sonne beaucoup trop « easy listening », beaucoup trop rock américain pas assez inspiré. Manque d’originalité, manque de personnalité…

note : 3.5

par dorian, chronique publiée le 26-02-2004

?>