.:.Chronique.:.

Pochette

Low

Christmas

[Chair Kicker's Union ::1999]

|01 Just Like Christmas|02 Long Way Around The Sea|03 Little Drummer Boy|04 If You Were Born Today|05 Blue Christmas|06 Silent Night|07 Taking Down The Tree|08 One Special Gift|

En 2003, j'ai décidé que j'étais grand. Ainsi, en décembre, plutôt que d'assouvir l'envie régressive (quoique agréable) d'acheter un calendrier de l'avant, j'ai fait la découverte de l'album de Noël de Low, sobrement et simplement intitulé Christmas.

Peut-on encore être surpris par ce fabuleux groupe américain ? Assez peu. Même si leur dernier disque, Trust, les révélait plus bruitistes et autistes qu'à l'accoutumé, le son de Low est très vite identifiable : des morceaux lents, en bon trio héritiers du mouvement slowcore, une tristesse et un sens de l'abandon palpable, et des harmonies vocales féminines ou masculine belles tirer quelques larmes. Et surtout, ce qui fait toute la profondeur de ce groupe est leur sens du sacré, une gravité posée mais jamais pédante, tel un chant d'église au ralentit.

Et tous ces éléments se retrouvent sur cet album. Si jamais quelqu'un a l'idée de passer ce disque pour le repas du réveillon, le groupe a commencé par une chanson pop, joyeuse et entrainante (à leur échelle s'entend), "Just Like Christmas", bruit de grelot des rennes du père noël formant la rythmique. Après, les choses se gâtent pour les convives, qui quittent la table avant même d'avoir déballé leurs cadeaux, due à l'écoute d'une chanson aussi lente et glacée que "Long Way Around The Sea". Puis première reprise de l'album, ce qui tombe fort à propos, le groupe s'étant toujours tiré merveilleusement bien de chacun de ces exercices, reprennent aussi bien Pink Floyd que The Smith, avec un crochet par Joy Division. Pour Noël, le groupe revisite ce qui doit être des classiques de Noël (je ne suis point un spécialiste) : un "Little Drummer Boy" minimaliste, "Blue Christmas" tout en langueur, tandis que "Silent Night" (cf. Douce Nuit) est chanté à deux voix avec une ferveur rare, à l'aide d'une seule guitare acoustique, une des plus jolies berceuses neurasthéniques que j'ai entendues. Que dire des autres titres, eux originaux : "If You Were Born Today" semble le écho d'une tempête lointaine, tension et ascétisme de rigueur, tandis que la neige arrête momentanément de tomber sur "Taking Down The Tree", découvrant un soleil pale, avant une nuit noir et blanche avec "One Special Gift". Est ce de l'humour de leur part, mais il est vrai que cet album de Noël n'est pas de ceux que l'on offrirait à n'importe qui.

Un journaliste, à la sortie de cet album, en 1999, lui avait décerné le titre de meilleur album de Noël de tous les temps. N'étant pas un connaisseur, je me contenterai de dire qu'il est de ces albums que l'on chérit secrètement, l'écoutant avec parcimonie. Une prévision : pour décembre prochain, c'est décidé, je découvre celui mythique de Phil Spector.

note : 8.5

par franck, chronique publiée le 20-02-2004

A voir également :

http://www.chairkickers.com/

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Fabien : avis du rédacteur

?>