.:.Chronique.:.

Pochette

Gahan, Dave

Paper Monsters

[Labels / Mute::2003]

Voilà un disque dont on n’attendait pas vraiment la sortie. Même si on en avait entendu de vagues rumeurs ces dernières années, il n’y a pas grand monde qui aurait parié sur la publication d’un disque solo de Dave Gahan, chanteur de Depeche Mode au demeurant (faut-il le rappeler ?). Alors que Martin L. Gore sort son deuxième album solo, Gahan s’affranchit enfin d’un groupe dans lequel il n’a plus grand chose à prouver. Car il faut bien dire que l’omnipotence de M.Gore était devenu bien pesante au sieur Gahan. Ce disque sonnerait-il le glas de Depeche Mode ? A en croire les propos de son chanteur il n’en est encore rien.

Quoiqu’il en soit ce disque part d’une frustration. Une frustration qui est née justement de cette main mise artistique de Gore sur Depeche Mode qui empêchait Dave d’imposer ses idées pour le groupe. Cette même frustration avait ainsi provoqué le départ d’Alan Wilder quelques années auparavant. Alors évidemment on pourrait douter des talents de Gahan en tant que compositeur, mais force est de constater que « Paper Monsters » est loin d’être ridicule et qu’il s’en tire avec les honneurs. L’expérience de Depeche Mode aidant ce disque fait preuve d’une bonne dose de maturité et des morceaux comme « Black And Blue Again » sont de véritables petits joyaux. Disque étonnant, donc, qui mérite certainement autre chose que de la méfiance. Cet album sonne comme une sorte de rédemption qui serait une réponse aux errements du bonhomme qui ont failli lui coûter la vie il n’y a pas si longtemps. Gahan serait-il devenu adulte ?

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 16-09-2003

A voir également :

http://www.davegahan.com

http://www.mute.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Splinter : avis du rédacteur

?>