.:.Chronique.:.

Pochette

Fowley, Kim

Living in the streets

[::2003]

Compositeur, musicien et producteur légendaire et prolifique, Kim Fowley a sorti une petite trentaine d'albums et travaillé avec de grandes figures du rock comme Phil spector à ses débuts, Franck Zappa, le Plastic Ono Band, Soft MAchine, Gram Parsons, The Seeds... se faisant la spécialité de cueillir les talents au moment où ils naissent et disparaissant quand les choses deviennent sérieuses.

Il est aujourd'hui mis à l'honneur grâce au label Microbe, sans lequel cet album n'aurait pu revoir le jour. Living in the Streets est une compilation de 45 tours composés et interprétés par kim Fowley entre 1967 et 1974 (autant dire les plus belles années du rock, selon moi, sans vouloir faire dans le "c'était mieux avant..."). Sorti initialement en 1977 sur le mythique label Sonet Sonet, celui-ci n'avait jamais été réedité. C'est donc au travail fructueux de Microbe et de kim Fowley lui-même que nous devons cette réedition.

Living in the Streets retrace un bout de la carrière de celui qui fut surnommé "the Dorian Gray of rock'n'roll". Il émane de cet album une incroyable spontanéité, voire un air de rigolade (Summertime frog), et un son brut servi à la façon de l'époque. On y trouve une parfaite alchimie entre glam rock débridé, surf music, punk-blues et folk déjanté. Les solos de guitare ne manquent pas, les mélodies non plus. On croirait connaître ces chansons depuis longtemps alors que ce n'est pas le cas. Cet album est la preuve du pouvoir visionnaire de Kim Fowley. Il se situe à la fois entre T-Rex, le Velvet, Bowie, les Beach Boys et Dylan, réussissant à en donner le meilleur, le tout avec une sonorité singulière.

Un coup de maître, cette réedition, enrichie d'une longue interview. Seul défaut, les titres ne sont pas classés chronologiquement. Qu'importe; "Long live rock'n'roll" dirait Kim fowley

note : 8

par Noémie, chronique publiée le 16-09-2003

?>