.:.Chronique.:.

Pochette

Longview

Mercury

[14th floor records::2003]

|01 Further |02 Can't Explain |03 Electricity|04 When You Sleep|05 If You Asked|06 I Would|07 Nowhere|08 Falling For You|09 Falling Without You|10 Still |11 Will You Wait Here|12 This Is|

Soyons francs d’entrée : voilà un groupe qui ne révolutionnera pas le monde de la musique. Faut-il pour autant l’ignorer ? Non, car Longview nous livre une floraison de chansons « honnêtes » et somme toute agréable à l’écoute. Dans le domaine de l’indie-pop aux mélodies imparables, Longview s’en sort très bien. Le problème – comme les groupes en « the »- est que beaucoup d’autres y sont passés avant et y ont brillamment réussi (Travis et consorts) ; aussi ce nouveau quartet Britannique semble mal venu. L’ensemble très homogène, consiste en un exercice classique essentiellement basé sur des refrains drôlement entraînant et des guitares mélancoliques. Le tout reste facilement en tête. Dès l’ouverture, la chanson phare « Further », suivie des pianos de « Can’t explain », la suite est sans surprise mais toujours de même qualité. Notons l’autre tube potentiel « When you sleep » qui révèle de grandes aptitudes d’écriture chez ces aficionados des Beatles ("Nowhere"). Cependant les guitares se font parfois lourdes et les morceaux ampoulés et répétitifs (on a comme une impression de déjà « entendu »). Enfin on pourrait reprocher à ces jeunes gens voulant trop bien faire, la durée excessive de leur album qui plombe quelque peu l'opus et donne la sensation de faire du sur-place. En bref, très pop, très rock, très produit mais qu’importe l’effet est là, efficace. C’est un disque qui se « fond » tellement bien dans le paysage rock actuel qu’il passera sûrement inaperçu…Faut-il le regretter ?

note : 6.5

par Emilie, chronique publiée le 02-02-2004

A voir également :

www.longviewmusic.com

?>