.:.Chronique.:.

Pochette

Air

The Virgin Suicides

[Record Makers/ Source / Virgin::2000]

|01 Playground Love|02 Clouds Up|03 Bathroom Girl|04 Cemetary Party|05 Dark Messages|06 The Word "Hurricane"|07 Dirty Trip|08 Highschool Lover (Theme From The Virgin Suicide)|09 Afternoon Sister|10 Ghost Song|11 Empty House|12 Dead Bodies|13 Suicide Underground|

Il aurait été étonnant que Air ne fasse pas un jour ou l’autre une bande originale de film. Et encore il est heureux que le groupe n’ait pas accepté de le faire pour le plus atroce des nanars. En même temps comment peut-on refuser quelque chose à Sofia Coppola ? Si elle a raté sa carrière d’actrice – tout le monde se souvient de sa performance dans Le Parrain 3 – elle aura au moins réussi ses débuts en tant que réalisatrice. Elle aura eu également le nez suffisamment creux pour solliciter les deux compères de Air pour la B.O. de son premier long métrage. Très vite ce disque s’impose comme un must du genre. Le premier morceau, chanté magistralement par Gordon Tracks, donne le ton de l’album. Un son 70’s sortit d’outre tombe et empreint d’une forme d’écho qui rapproche les morceaux de Air vers le psychédélisme de cette période dorée. « The Virgin Suicides » est d’une tristesse absolue que c’en est presque troublant. Cette même tristesse qui est fortement lié à un sentiment nostalgique récurent n’en est que plus émotionnelle.

Il est des B.O. que l’on oublie sans même presque s’en apercevoir tellement elles sont communes ou ne font qu’office d’habillage sonore. Ce n’est pas le cas ici. La musique de Air colle parfaitement au film si bien qu’elle en apparaît comme indissociable. C’est sans doute un lieu commun ce que j’écris là mais comment dissocier aujourd’hui les films de Leone sans la musique de Morricone ? Ici c’est la même chose, on imagine assez mal ce qu’aurait pu être le film de Sofia Coppola sans la musique de Air. En tout cas Air a frappé un grand coup avec ce disque confirmant ce que « Moon Safari » laissait présager du talent des deux comparses. La barre a été mise si haute avec cet album que je ne suis pas loin de penser qu’en tout état de cause « The Virgin Suicides » reste encore à ce jour le meilleur album du duo. Il sera dur de relever le défi de surpasser cet album. « 10 000Hz Legend » a quelque peu ouvert la voie se révélant sans doute bien meilleur que les premières impressions laissaient penser. « Talkie Walkie » semble suivre le même chemin. « The Virgin Suicides » restera donc pour l’instant et à mon humble avis le meilleur album de Air. Jusqu’au jour où il sortiront le chef d’œuvre absolu. On est en droit de le rêver.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 31-01-2004

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Splinter : avis du rédacteur
Yann : avis du rédacteur
jean marc : avis du rédacteur
rentboy : avis du rédacteur
Emilie : avis du rédacteur

?>