.:.Chronique.:.

Pochette

Gerrard, Lisa & Cassidy, Patrick

Immortal Memory

[4AD::2004]

|01 The Song Of Amergin|02 Maranatha (Come Lord)|03 Amergin's Invocation|04 Elegy|05 Sailing To Byzantium|06 Abwoon (Our Father)|07 Immortal Memory|08 Paradise Lost|09 I Asked For Love|10 Psallit In Aure Dei|

Depuis que Dead Can Dance n’est plus Lisa Gerrard a pris une dimension bien plus importante laissant loin derrière son ancien comparse Brendan Perry. Son apparition pour la B.O. de « Gladiator » a définitivement imposé Lisa Gerrard comme artiste et enterré une fois pour toute son passé avec Dead Can Dance. Malgré tout on était un peu resté sur notre faim avec son dernier album (« Duality ») fait en collaboration avec Pieter Bourke. Un album un peu fade qui avait eu du mal à atteindre la qualité de son premier opus solo (« The Mirror Pool »).

C’est sur une nouvelle collaboration que Lisa Gerrard a donc décidé de sortir son nouvel album. Patrick Cassidy aura-t-il eu un peu plus d’audace que Pieter Bourke ? Rien n’est moins sur. Le duo semble s’être engagé sur une ligne directement tracée par « Gladiator ». On reste donc sur un côté un peu épique et aérien. Une fois encore la voix de Lisa Gerrard est prenante et envoûtante mais on a la désagréable impression qu’elle ne force pas vraiment son talent. Elle reste sur des recettes qui ont fait son succès et qui ont été maintes fois éprouvées. Les mauvaises langues vous diront qu’elle s’enfonce dans un style new age pompeux et pénible. Malgré tout L.Gerrard sait garder une certaine classe même si elle ne se renouvelle pas trop. Sur « Immortal Memory » elle ne fait que surfer sur la vague du succès que lui a apporté « Gladiator ». Elle répond peut-être à une attente du public mais pour les plus exigeants on est tout de même loin du compte. On attendait un peu plus de surprises, de remises en cause sur ce disque. Il est donc manifeste que L.Gerrard n’en est pas encore là. Et c’est regrettable. On perd donc un peu en émotion au profit du côté larmoyant. Il n’est pas sur que l’on gagne au change.

note : 5.5

par Fabien, chronique publiée le 29-01-2004

A voir également :

http://www.4ad.com/

?>