.:.Chronique.:.

Pochette

Noah 23

Quicksand

[2 nd rec::2003]

Je tiens à signaler dès le départ que vous ne verrez pas souvent sur Liability des chroniques sur des disques de hip-hop. Et pour cause. Alors que celui-ci n’en finit plus de tourner en rond et qu’il arrive de moins en moins à se renouveler pour ne pas dire qu’il n’y parvient plus, il arrive heureusement quelques disques comme celui-ci qui apportent leur lot de fraîcheur. Noah Brickley, ce canadien, traîne ses guêtres depuis plus de dix ans maintenant et a su garder une certaine honnêteté dans ses réalisations. On y sent aucune outrance, rien de ce qui fait défaut aujourd’hui à cette frange show-bizz du hip-hop. On ne rentre donc pas dans le mauvais goût et on relève dans ce « Quicksand » suffisamment d’intégrité pour nous faire penser à des combos comme le Wu-Tang-Clan ou Spectre.

Ce disque reste bourré par les influences (jazz, folk, indie rock, électronique…) ce qui renforce le respect qu’impose ce disque. Alors bien sur Brickley ne révolutionne en aucun cas le genre mais il peut facilement vous réconciliez avec un style musical qui a beaucoup perdu de son âme ces derniers temps. Disque salvateur ? Oui peut-être mais ce qui est sur c’est que le salut du hip-hop passe par des gens comme Brickley qui s’attachent à redonner un peu de crédibilité au genre. En tout cas un type qui sample « Blasphemous Rumours » de Depeche Mode (cf « Zenith Dub ») ne peut être foncièrement mauvais. Enfin de mon point de vue.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 16-09-2003

A voir également :

http://www.2-nd.com

?>