.:.Chronique.:.

Pochette

Deleyaman

Second

[Nech / T.T.O.::2003]

|01 sparrow|02 the door|03 îken|04 ambi metch|05 battlefield|06 leï leï|07 yana|08 5th day|09 black rainbow|10 arev|11 dice|12 denials|

Deleyaman est issu de la rencontre entre Aret Madilian (chant, clavier, saz, percussions) et Béatrice Valantin (chant). Ils sont alors rejoints par Gérard Madilian (doudouk, shêvi) et MiaBjorlinsson (batterie). Après un premier album, « 00/1 » resté très confidentiel, ils sortent ce nouvel opus, « second ».

Dès les premières mesures de cet album, une sombre mélodie jouée par un violoncelle seul, l’influence principale de ce groupe se fait sentir : chaque note de cette introduction respire le Dead can dance. L’entrée du chant ne fait que renforcer cette impression : Aret Madilian a une voix très proche de celle de Brendan Perry. Cette impression de déjà entendu est difficile à repousser pendant toute l’écoute de cet album. Les tambourins, les chœurs sacrés, les sonorités orientales, la pochette même qui rappelle étrangement celle de Aion… tout est là pour nous rappeler la musique du mythique groupe signé sur 4AD.

Mais au fil des écoutes suivantes, les références s’estompent, et la beauté de la musique prend le dessus sur toute autre impression. Et petit à petit chaque morceau dévoile ses perles cachées. Les cordes de « sparrow » sont tout simplement envoûtantes. Le chant de Aret Madilan et de Béatrice Valentin peut se montrer extrêmement clair et sensuel, comme sur « ambi metch », ou à peine susurré, comme sur « black rainbow ». La flûte médiévale de « dice » fait suite aux guitares arabisantes de « arev ». Cet album très somptueux est donc finalement très riche, même s’il ne renouvelle pas vraiment le genre.

note : 6.5

par Claire, chronique publiée le 16-01-2004

A voir également :

http://www.deleyaman.com

?>