.:.Chronique.:.

Pochette

Bronx, The

The Bronx

[v2::2003]

Ca y est maintenant c’est un peu passé, la vague rock n’ roll, le fameux revival du 21ieme siècle. Maintenant, on assiste à un durcissement des positions. The Bronx opte pour l’influence punk. Plutôt bien réussi, plutôt rentre dedans le quartet californien joue leur atout dés leur premier album. A savoir Gilby Clarke, un ex-Guns n’ Roses, comme producteur. Pourtant il ne faut pas se trompé. Il n’y a pas de débauche de moyen dans cette production. Tout les titres ont été enregistrés live dans un garage ou dans la maison de Gilby Clarke. Ce qui a pour effet d’être honnête vis-à-vis de l’auditeur ( même si la véritable raison reste le manque d’argent…).

Bref, dés la première chanson on remue le genou, on lève le doigt, on tape des mains (et ce dans n’importe quel ordre). On se laisse entraîner par cette voix braillée mais pourtant tellement attirante, par la rythmique tellement cliché qui est remis au goût du jour avec le punk insufflé dedans. Le problème avec ce genre, est la ressemblance entre tout les morceaux, non pas que ce soient des copies conformes mais une certaine lassitude apparaît au bout de plusieurs écoutes (un certains nombres quand même…). Pas décevant, pas révolutionnaire, The Bronx est un bon groupe a conseiller à ceux qui veulent un peu plus de punk dans leur rock n’ roll.

note : 6.5

par michael, chronique publiée le 09-01-2004

A voir également :

http://www.thebronxxx.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

rentboy : avis du rédacteur

?>