.:.Chronique.:.

Pochette

Ruiz, Olivia

J'aime pas l'amour

[Universal::2003]

Tout le monde se souvient de la première saison de Star academy. Enfin plutôt : tout le monde dit n'avoir jamais vu mais tout le monde a regardé. Donc pour ceux qui s'en souviennent, il y avait, parmi les quatre finalistes filles, une petite souris du nom d'Olivia, qui disait vouloir faire des chansons spéciales et pas de la pop vaseuse française. Ses choix et son grain de voix avaient eu raison de sa vie au château. Suite à ça elle sortit un single pas très convaincant (Paris) avant de s'éclipser dans la nature, sans plus jamais donner de nouvelles. Et puis un jour, deux ans après, voilà qu'elle ressurgit avec un album tout beau tout frais : J'aime pas l'Amour. Entourée de petites figures musicales qui ont su poser leur marque sur le marché français (Weepers Circus, Juliette, Prohom...), Olivia Ruiz chante des contes avec sa voix enfantine (Petite Fable, qui retrace son expérience star-academiesque), des notes vieux jeu qui rappellent les sonorités d'Edith Piaf (J'aime pas l'Amour et Pas si Vieille), des chansons pleine d'oxygène qui laisse entrevoir de la fragilité ( De toi à moi, Les vieux amoureux, L'absente ), des rythmes plus cinglants qui vibrent comme de l'adrénaline dans le sang (Enervé, De l'Air, La dispute), et quelques sons joyeux du cirque (La Tango du Qui). Entre les Rita Mitsouko et la Grande Sophie, Olivia Ruiz a livré en 2003 un album coloré et pétillant, optimiste et tendre. Peut-être encore un peu naif, mais ça, ça viendra.

note : 8

par Elixie, chronique publiée le 30-12-2003

A voir également :

http://www.olivia-ruiz.com


En partenariat avec www.amazon.fr Acheter ce disque en ligne sur Amazon.fr

?>