.:.Chronique.:.

Pochette

Kid 606

Kill Sound Before Sound Kills You

[Ipecac::2003]

|01 The Illness (album mix)|02 Who Wha Kill Sound?|03 Andy Warhol Is Dead But We Still Have Hope|04 Ecsatsy Motherfucker|05 Total Recovery Is Possible|06 Buckle Up|07 If I Had A Happy Place This Would Be It|08 Site Specific Sound Installation |09 Powerbookfiend|10 I Think I'm Alone Now|11 Woofer Wrecker|12 Parenthood|

Je ne sais pas à quoi il ressemble le Kid 606 mais je me l’imagine très bien en ce petit lapin infatigable qui sévit depuis maintenant de longues années dans cette publicité célèbre pour des piles inusables. Car évidemment pour écouter cet album il est fortement déconseillé d’être dans une forme moyenne. Sinon c’est le cachet d’aspirine d’office. Dans son genre Kid 606 est un vrai sauvage, un fou furieux échappé de l’asile, un excité de la cafetière. Il pourrait faire peur à n’importe quelle grand-mère des plus respectables. Il faudrait presque lui sauter dessus, le ligoter et le balancer dans n’importe quel cul de basse fosse pour qu’il s’arrête. A croire que ce type n’est pas humain.

Et pourtant Miguel De Pedro est tout ce qu’il y a de plus normal. Cet américain né au Venezuela a déjà deux autres albums à son actif parus chez Ipecac et Mille Plateaux ainsi que de nombreux maxis et autres collaborations. Je dois avouer que je n’ai pas écouté les précédents efforts du turbulent bonhomme. Par contre ce « Kill Sound… » est une véritable claque, une musique électro furieuse digne de certains efforts d’un Aphex Twin ou d’un Panacea. Kid 606 n’est parfois pas loin du hardcore mais il n’est pas encore à ce niveau de bourrinage à la Atari Teenage Riot, Alec Empire ou toutes autres formations du label DHR. De Pedro utilise jusqu’à la surdose le sampling en donnant cette impression de vaste fourre tout qui s’enchaîne sans prendre temps de la moindre pause ou encore moins de respirer. Et le pire c’est que ça marche. Kid 606 délivre un album qui a une certaine brutalité mais qui se révèle être un peu plus subtil qu’une simple musique pour dance floor. Même si l’ensemble de l’album est mené tambour battant Kid 606 s’est presque senti de finir sur un « Parenthood » reposant et presque le bienvenu. Le calme après la tempête.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 28-12-2003

A voir également :

http://www.tigerbeat6.com

http://www.ipecac.com


En partenariat avec www.amazon.fr Acheter ce disque en ligne sur Amazon.fr

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

dorian : avis du rédacteur

?>