.:.Chronique.:.

Pochette

Unicorns, The

Who will cut our hair when we’re gone ?

[Alien 8::2003]

Pour ceux qui aiment le rock indé foutraque, détraqué, pas de problème, il vous faut au moins entendre The Unicorns. Le label expérimental Alien 8 semble être parfait pour ces Canadiens, de Montréal.

Une sorte de Pavement, une sorte de pop mélodique et dérangée. Des synthés pourris qui jouent de belles mélodies accompagnées de voix à l’extrême limite de la justesse. Et puis des pianos et des guitares folles, qui semblent être enregistrées en une prise, comme ça, à l’arrache pour se faire plaisir. Et on s’y retrouve plutot bien sur ce « Who will cut our hair when we’re gone ?”. Pas un seul titre n’est ennuyeux, il y a toujours une surprise qui arrive, comme cette belle intro à la flûte de : “Sea Ghosts” ou tous ces riffs bancals qui remettront vos vieux Pavement et Weezer au goût du jour. Le son lo-fi de The Unicorns plaira donc à ceux qui possèdent un second degré développé.

note : 7.5

par dorian, chronique publiée le 15-12-2003


En partenariat avec www.amazon.fr Acheter ce disque en ligne sur Amazon.fr

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Thomas F. : avis du rédacteur
jean marc : avis du rédacteur

?>