.:.Chronique.:.

Pochette

Melmac

Les secours arrivent et prennent le relais

[Ronda::2003]

Il a fallut un temps monstre pour entrer dans cet album. Des écoutes et des écoutes…parfois jusqu’à ne plus en avoir envie, mais finalement…on y prend goût. On apprend à aimer ces petites mélodies secrètes, qui font tourner la tête.

Un boîtier noir, tout noir, un livret simple et des titres qui n’en sont pas. Les symboles ont remplacé les mots, pour ne pas influencer l’écoute du disque, pour tout laisser au hasard, à l’inspiration. Luc et Nicolas Reverter ont constitué ce mélange de collages, de bruits, d’atmosphères. Tout cela paraît bien fouillis au début, mais prend une ampleur remarquable au fil du temps. On entend des sons que l’on connaît, de toute la sphère post rock, de la Constellation en passant par l’Ecosse et les Etats-Unis, mais il y aussi autre chose. Une identité nouvelle finalement. Delay et écho ne suffisent plus à créer un monde, un vrai. Il faut peut être avoir une attitude spécifique pour aimer ce disque. Il ne faut pas écouter un morceau de temps en temps, il faut appuyer sur « play » et sans forcément écouter attentivement chaque partie, se laisser bercer par ces mélodies et ces sons…Mais il ne faudrait pas à en dire davantage…Car celui qui écoutera aimera découvrir Melmac, sans trop d’influences extérieures…Keep me like a secret…

note : 8

par dorian, chronique publiée le 25-11-2003

A voir également :

www.ronda-label.com

?>