.:.Chronique.:.

Pochette

Four Tet

Rounds

[Domino::2003]

|01 Hands|02 She Moves She|03 First Thing|04My Angel Rocks Back And Forth |05Spirit Fingers |06Unspoken|07 Chia|08As Serious As Your Life |09And They Look Broken Hearted |10Slow Jam |

Il arrive de temps en temps à Kieran Hebden de s’échapper de Fridge pour réapparaître sous le pseudo de Four Tet. « Rounds » est la troisième échappée de ce jeune londonien après « Dialogue » et « Pause » qu’on ne saurait que trop recommander. Même si on reconnaîtra au jeune homme un talent certain pour la mise en forme de ses productions K.Hebden ne révolutionne guère le genre. Ce genre qui est de faire rencontrer le post-rock avec une électronica malléable à souhait comme l’avait très bien su le faire en son temps Tortoise. Pour autant, même si ce nouvel album de Four Tet ne propose rien de neuf, K.Hebden s’en tire encore suffisamment bien pour pouvoir nous arracher quelques émotions. « Rounds » reste un album solide qu’on aurait bien tord de négliger surtout si on avait apprécié les deux premiers efforts de Four Tet. On prendra ce troisième disque de Four Tet comme la continuité logique des deux précédents. Pas de ruptures ici, encore moins de chamboulements. Rien que le calme et la sérénité que nous inspire ce disque. K.Hebden poursuit son petit bonhomme de chemin, tranquillement. Mais qu’il fasse tout de même attention. A force de se répéter on finit par ne plus susciter le moindre intérêt. Pour l’instant on adhère au petit monde de Four Tet sans trop de poser de questions. On s’en contentera.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 25-11-2003

A voir également :

http://www.fourtet.net

http://www.dominorecordco.com

.:.Un autre regard.:.

C’est le troisème album de « Four Tet ». Derrière ce curieux nom ne se cache qu’une personne, Kieran Hebden. Un anglais, qui a lui seul est auteur, compositeur, et interprète de tout ce que vous pourrez entendre sous le nom de Four Tet. Doux et curieux mélange de pop atmosphérique, jazz, ambiant, trip hop, et musique électroacoustique… Cet album s’entame par le son d’un cœur qui bat vite et irrégulièrement, le tout progressivement agrémenté de percussions aux sonorités cristallines. Un curieux mélange pour débuter ce premier titre: une musique volontairement emmêlée. Probablement pour mieux dérouter, surprendre, désarçonner l’auditeur. C’est donc une musique assez surprenante que le jeune homme nous livre là, parfois trip hop, tantôt jazzy, mais à chaque fois d’une beauté évidente. Tout en étant légère, claire, rayonnante, transparente, la musique de Four Tet est élaborée et recherchée, il n’y a aucune facilité ici (cf. « Spirit fingers »). La structure de base de chaque chanson n’est pas spécialement complexe au premier abord, mais le travail électroacoustique qui se superpose à ces compositions est digne de ce nom, et enrichit indubitablement la musique. Toute la qualité de Four Tet réside en cela : belles mélodies, sons cristallins et travail sur les sons. Four Tet, malgré le fait qu’il ne sera probablement que peu écouté marques ici un point important en montrant que trip hop et techno n’ont pas l’exclusivité de l’utilisation des objets sonores dans la musique populaire. Il était temps que la musique acousmatique viennes se mêler à la pop, car si vous voulez mon avis (si vous n’en voulez pas ben je le dis quand même), la musique populaire de demain sera basée sur le même concept que celle de Four Tet : pop et insertion d’électroacoustique*.

note : 8.5

par rentboy, chronique publiée le 25-11-2003

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

louis : avis du rédacteur

?>