.:.Chronique.:.

Pochette

Libertines, The

Babyshambles sessions

[.::2003]

Ouais les Libertines, ce groupe en "the" qu'on voit tout le temps à la une du NME et qui se la joue "sex,drugs and rock and roll" : quel foutage de gueule! Erreur, les Libertines sont effectivement tout ça, mais tellement plus aussi. Tout est allé très vite pour Peter Doherty,et Carlos Barat, même trop vite semble t-il pour le plus leader des deux si je puis dire. Dépression, plus que jamais accroc à l'héroïne, Pete se met à l'écart du groupe. The Libertines sont en train d'imploser seulement 3 mois après avoir sorti leur excellent premier album "Up the Bracket" à l’automne 2002. Le sommet du malaise est atteint quand le groupe se présente sans son co-leader à Paris en juin dernier. Durant cette triste période, Doherty donne des concerts solo dans des petits bars londoniens, et confie les bandes de chansons enregistrées très sommairement seul ou avec Carl juste avant le split, à une fan pour qu'elle les mettent à disposition de tout le monde via le net. les Babyshambles sessions sont là.

Mais penchons nous sur ces morceaux. Tout d'abord, il faut y faire le tri car entre les chansons qui sont en deux ou trois versions et les reprises (the Coral, the Smiths), faites par notre ami ivre mort, tout n'est pas toujours d'une excellente qualité ! Cependant ces sessions comportent de vraies perles rares. Tout le romantisme, la mélancolie ,la poésie des Libertines, du premier album ,éclatent totalement ici. Nous ne sommes plus dans la fureur mais juste dans la douce tristesse. La voix de Doherty est, quand il le veut bien ,magnifique ; quant à la structure des compostions, elles sont la preuve d'une grande qualité de song-writing. 'Dont' look back into the sun", sorti depuis en single version rock, "the man who would be king", "Back from the dead", "Albion", "What Katie did?", "France" sont de pures merveilles parmi d'autres, à decouvrir d'urgence sur www.babyshambles.org. A noter également, Adam Green qui reprend "What a waster". Réussi.

Nul doute que nous trouverons bientôt ces morceaux "vraiment" enregistrés. Espérons juste qu'ils ne soient pas trop dénaturés par le studio, car ces Babyshambles sont le témoignage "brut" d'un véritable artiste ,généreux, un peu perdu par son changement de statut si soudain.

note : 8

par Yann, chronique publiée le 18-11-2003

A voir également :

http://www.babyshambles.org

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Emilie : avis du rédacteur

?>