.:.Chronique.:.

Pochette

Hifiklub

Infernu

[Casa Editions::2017]

|01 U Ricusatu|02 Un Trenu & Bastia|03 Glim|04 Acqua|05 Mondi|06 Sbarcata|07 Fratelli di Sangue|08 Ricolta|09 Qualunquamente Stracunghjucale|

On avait laissé Hifiklub avec le très beau Vacanza In Pigna qui nous avait transporté grâce à une musique lumineuse et habitée. Depuis, la formation s’est fendue d’une collaboration avec Jad Fair et Kpt Michigan (excusez du peu) pour l’album Don’t Give Up. Avec Infernu c’est le retour aux affaires courantes serait-on tenté de dire. Pour autant, est-ce qu’il y a ne serait-ce que la plus petite forme de normalité avec cette formation pour le moins atypique ? Non, évidemment non et ce disque est bien là pour nous le rappeler. Hifiklub est tout sauf un groupe classique. Nous emmenant dans un pays rêvé qui, le pense-t-on, n’existe pas encore, Régis Laugier et ses comparses, ici accompagnés par André Jaume au saxophone, du multi-instrumentiste Alain Johannes, Jérôme Casalonga et de Jean-Marc Montera, développent une musique presque spectrale et semblant venir des profondeurs. En tout cas, si pays il y a, il n’existe que pour ceux qui l’ont déjà vu ou qui y vivent. Pour les autres, sans doute plus sceptiques, la musique de Hifiklub est là pour leur extorquer le moindre fantasme. Et c’est le moins que l’on puisse dire puisqu’un disque comme Infernu ne peut se comprendre si on reste dans le cadre de la normalité. Basé sur des ambiances lancinantes qui prennent par moment de l’ampleur (Glim), Infernu souffle le chaud et le froid sur les humbles auditeurs que nous sommes. Suite quasiment logique de Vancanza In Pigna, cet album travaille notre imaginaire plus qu’il ne devrait. Si on peut, et même on le doit, considérer ce disque comme une suite logique, il apparaît que Hifiklub n’a toujours pas posé les pieds sur terre. Ou alors ceux-ci sont trop bien ancrés dans un territoire qui n’en finit plus de délivrer ses mystères. Hifiklub donne l’impression de réaliser une musique du lointain alors qu’elle ne fait que de nous parler de ce qui nous entoure, de ce qui nous brûle les yeux et de ce qui nous a toujours accompagné. Album introspectif et marqué par une force ancestrale, Infernu célèbre la vie, celle qui est faites autant de souffrance que d’apaisement. Ainsi Hifiklub soigne sa différence, montrant que d’autres chemins sont toujours possibles.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 30-01-2018

A voir également :

http://www.hifiklub.com/

?>