.:.Chronique.:.

Pochette

Jaeger, Kassel & O'Rourke, Jim

Wakes on Cerulean

[eMego::2017]

De son vrai nom François Bonnet, Kassel Jaeger est issu du GRM et est d'une régularité sans failles depuis une dizaine d'années qu'il soit seul ou en collaboration avec des artistes comme Guiseppe Ielasi, Stephan Mathieu, Akira Rabelais, Oren Ambarchi et bien d'autres. Il est ici associé à Jim O'Rourke qu'on ne présente plus pour un disque à la beauté mystérieuse et pour le moins glaçante. La pochette du disque est d'ailleurs assez parlante. La musique des deux hommes est comme un frêle bateau, vidé de ses occupants, qui part à la dérive sur une mer apaisée et infinie. En soi, Wakes on Cerulean aurait pu s'apparenter à un disque d'ambient dans ce qu'il y a de plus classique. Cependant, les deux hommes tentent d'échapper à certains lieux communs et les poncifs du genre. Si le côté ambient est bien présent, Kassel Jaeger et Jim O'Rourke ne s'arrêtent pas là en intégrant des séquences presque psychédéliques, des mélodies abstraites et du field recordings comme une sorte de résonance à des éléments naturels issus de contrées sauvages et peu portées sur la présence de l'homme. Voici donc un disque qui s'attache à créer des environnements qui peuvent nous sembler irréels mais qui ne sont que le reflet de ce que l'on peut encore explorer dans les rares lieux où la présence humaine n'est qu'une exception. C'est en tout cas comme cela qu'on le ressent, comme un album hors du temps, chatoyant, plus coloré qu'il n'y paraît et qui sort des présupposés quelques peu cliniques que l'on a tendance à un peu trop entendre chez des artistes du même bord. Kassel Jaeger & Jim O'Rourke, avec un calme olympien, se sont attachés à concevoir une musique qui fonctionne par strate, qui évolue mais qui reste dans le giron de l'introspectif. C'est maîtrisé, c'est beau, c'est Mego.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 15-12-2017

A voir également :

http://kasseljaeger.com/

?>