.:.Chronique.:.

Pochette

Deupree, Taylor

Somi

[12k::2017]

|01 Minism|02 Somi|03 Slown|04 Fenne|05 Evode|06 Autum|07 Aoka|

Qu'est-ce qui justifie un nouvel album de Taylor Deupree aujourd'hui ? Tout et rien en même temps. Le créateur du label 12k a sans doute tout dit dans ses précédents efforts. Pour autant, l'homme est toujours aussi inspiré lorsqu'il se met derrière ses instruments et chacune de ses apparitions discographiques donne lieu à ce qui se fait de mieux dans les musiques ambiantes et improvisées. Donc, même si on sait par avance à quoi s'attendre on sait aussi que Taylor Deupree ne faillira pas à la tâche. Somi ne changera pas la donne sans que personne n'ai quoi que ce soit à redire. Ce disque qui est un éloge à la lenteur et à une esthétique froide n'en est pas moins d'une beauté de premier ordre. Basé sur des nappes électroniques, créés avec un DX7, qui évoluent tel des spectres, la musique est en proie à l'improvisation tintinnabulante d'un piano électrique et/ou d'un glockenspiel quand le field recorndings s'intercale délicatement pour laisser entendre un léger bruit de vent, de pluie ou d'oiseaux. Taylor Deupree est rodé à ce type d'exercice mais on est toujours étonné de le voir aussi proche de la perfection. Somi est donc un disque qui force le respect mais qui reste dans la lignée de ce que son auteur a déjà pu faire auparavant. Ici en mode spartiate, puisqu'il n'utilise que peu d'éléments musicaux, Taylor Deupree parvient encore à enchanter nos oreilles et à nous transporter vers cet ailleurs si souvent fantasmé qui nous fait oublier tout le reste. Cet état contemplatif mais jamais clinique nous conforte encore une fois dans l'idée que l'américain fait toujours parti de ceux qui construise la légende de la musique ambiant. Somi n'est peut-être pas son meilleur disque, ni même le plus surprenant, mais il ne sera pas négligeable dans sa discographie. En tout cas il met en évidence le fossé qui existe entre lui et ses éventuels poursuivants, si tant est qu'il puisse exister une sorte de compétition dans ce style de musique.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 15-11-2017

A voir également :

http://www.taylordeupree.com/

?>