.:.Chronique.:.

Pochette

Laish

Pendulum Swing

[Talitres::2016]

|01 Vague|02 Learning to Love the Bomb|03 Love on the Conditional|04 Song for Everything|05 The Last Time |06 My Little Prince|07 Pendulum Swing|08 Wrote of Freedom|09 Rattling Around|10 Gambling|11 We Haven't Made Any Money|12 Isolation|

Si Danny Green fait parti du collectif folk Willkommen, jeune label qui a sorti quelques pépites mémorables, il fait aussi une carrière musicale qui a récemment trouvé refuge sur le non moins excellent label bordelais Talitres. Et ces derniers ont eu le nez creux. En effet, Pendulum Swing, son troisième album sous le nom de Laish, est une belle trouvaille. Chanteur confortable, il est surtout un mélodiste inspiré qui fait mouche à chaque instant. Pendulum Swing se distingue d'emblée par son évidence, sa capacité à aller au plus juste faisant penser parfois au groupe suédois Granada et à tous ceux qui ont suivi ce genre de chemin. Faussement intimiste et mélancolique, Danny Green sait élever le débat pour ne pas se retrouver dans une folk mollassonne et trop convenue. Pendulum Swing est plutôt un album qui a plusieurs cordes à son arc tout en montrant un Danny Green qui a de la ressource. Accompagné par des amis musiciens qui sont au diapason, Green donne ici le meilleur de lui même avec un disque qui ne laisse apparaître aucune faiblesse. C'est assez appréciable en soi car ils sont légions les albums qui ne reposent que sur deux ou trois morceaux, le reste n'étant que du remplissage inutile. Ici, Pendulum Swing s'écoute jusqu'au bout avec ce sentiment d'unité qui sait aussi changer d'humeur au gré des envies. Laish nous délivre peut-être son plus bel album à ce jour et on espère que celui-ci le fera passer à l'étage supérieur. Il n'y a pas de raison au vu de la qualité des morceaux. Pour autant, on sait que le monde de la musique n'est pas logique. Vous pouvez faire le plus beau disque du monde et végéter dans votre cave toute votre vie. L'inverse est aussi vrai, hélas. Laish, suave et séduisant, ne devrait pas faire parti de ces artistes maudits. Pendulum Swing a suffisamment d'arguments pour éviter le naufrage. Ouvert et chaleureux ce disque semble inépuisable à l'écoute. C'est plutôt bon signe. Si le doigt tremble pour appuyer sur play c'est qu'il y a un problème. Ici, il n'y a aucune hésitation à avoir.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 28-06-2017

A voir également :

https://laishmusic.com/

?>