.:.Chronique.:.

Pochette

Marquises, Les

A Night Full of Collapses

[Ici d'Ailleurs::2017]

|01 Vallées Closes|02 Lament|03 Feu Pâle|04 The Beguiled|05 A Forest of Lines|06 Following Strangers|07 Des nuits|08 The Passing|

Après le temps de la découverte, puis celui de la confirmation, est venu celui du renouveau. En effet, Jean-Sébastien Nouveau n'est pas de ceux qui restent les deux pieds dans le même sabot et il faut se rendre compte qu'il aime être dans cet état d'esprit. A bien y regarder, le temps du renouveau advient à chaque fois que Les Marquises est en phase créative. Un renouvellement qui se concrétise autant au niveau du line-up que celui de la musique. Ainsi, A Night Full of Collapses n'a pas été conçu par la même équipe que les deux précédents disques (Lost, Lost, Lost et Pensée Magique). Viennent alors se greffer à l'aventure Matt Elliott (The Third Eye Foundation), Olivier Mellano (Dominique A, Miossec), Christian Quermalet (The Married Monk), Agathe Max (Farewell Poetry, Ofield) et quelques autres de la même trempe. Ici, Les Marquises explorent l'univers infini de la nuit, ses recoins les plus mystérieux et les plus attirants, se déployant comme dans une sorte d'errance dans des lieux irréels qui semblent habités d'une population tellement différente de celle que l'on rencontre en plein jour. La perception de ce qui nous entoure change totalement, dévoilant des situations qui tendent vers l'anormal ou, tout du moins, vers quelque chose de fantasmagorique. Les liens vers le cinéma qu'on a pu percevoir dans les précédents effort de Les Marquises sont toujours présents ici mais d'une manière quelque peu différente. Les ambiances fantomatiques, abstraits et changeants forment l'ossature de ce disque tout en profondeur. Si certains n'hésitent pas à présenter A Night Full of Collapses comme le meilleur disque de la formation à ce jour c'est peut-être aller un peu vite en besogne. Jean-Sébastien Nouveau fait cet effort de se réinventer à chaque fois, ouvrant de nouvelles portes, empêchant ainsi tout catalogage mais faisant preuve d'une capacité instinctive hors du commun. De fait, il est inutile de comparer les disques de Les Marquises tant ils sont différents et parlant de choses qui le sont tout autant. Il faudrait prendre A Night Full of Collapses comme si les deux autres albums n'existaient pas. Celui-ci n'est pas une suite logique mais ne vient pas non plus en contradiction. C'est juste une aventure nocturne, un voyage imaginaire qui s'éloigne des clichés anxiogènes liés à la nuit. On y va donc en confiance tout en ayant à l'esprit que le fantastique et l'onirique prendra ici toute sa part. Et c'est bien là toute la magie d'un groupe comme Les Marquises.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 29-05-2017

A voir également :

http://lesmarquises.net/

?>