.:.Chronique.:.

Pochette

Child, Athony

Electronic Recordings from Maui Jungle Vol.2

[eMego::2016]

|01 Open Channeling|02 Truth Is Healing|03 Old Technology|04 I Remember|05 Amoré|06 Nine Personality Type Map|07 Colonisation|08 Super Sacred Sunday|09 A Nightfall of Diamonds|10 Relational Constellations|11 Cellular Reintegration|12 Wyatt's Inspection|13 5000 Spirits|14 Farthest Known Object|

Si on le connait d'abord sous le nom de Surgeon, auteur d'une techno de second plan la plupart du temps, sortant des disques sur le toujours actif et légendaire label Trésor, Anthony Child l'est moins quand il produit des albums sous son véritable patronyme. Peut-être moins facile d'accès et plus expérimental quand il abandonne le nom de Surgeon, Anthony Child n'en est pas moins intéressant. En fait, on serait presque tenté de mettre aux oubliettes les disques sous l'estampille Surgeon et ne garder que ceux paru sous le nom d'Anthony Child. Avec ce second volume de ses enregistrements réalisés sur l'île de Maui, le britannique se détache clairement de son expérience plus techno. N'ont en commun les deux projets que ce côté ambient mais, ici, Anthony Child propose une musique plus conceptuelle, assez proche, d'ailleurs, de ce qu'on pouvait entendre dans les années 70 chez les Klaus Schulze, Tangerine Dream et autres Popol Vuh. C'est même assez évident quand on y pense. Mêlant drones, ambient et boucles mélodiques, Child renoue avec des schémas qui avaient tendances à disparaître ou en passe d'être considérés comme une musique d'archive. Un disque tel que celui-ci démontre que l'intérêt de ce genre d'exercice, basé sur une forme d'improvisation, n'est pas mort et qu'il peut se transposer dans n'importe quel endroit. La jungle de Maui a manifestement inspiré Anthony Child qui s'en donne à cœur joie. Les vagabondages synthétiques de cet album sont à l'image du lieu dans lequel ils ont été enregistrés. Nous avons affaire avec une musique luxuriante dans laquelle Child a intégré des sons environnementaux lui donnant par la même une identité particulière. Si on se sent presque en terrain connu, Child nous offre néanmoins un dépaysement total du plus bel effet. Certes, l'image de la vague synthétique allemande d'il y a plus de quarante ans est assez vivace mais on s'accommode fort bien de la chose. Anthony Child nous offre un album réussit avec des textures sonores et des cheminements mélodiques aventureux. On n'en attendait pas moins.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 18-05-2017

A voir également :

https://www.dj-surgeon.com/

?>