.:.Chronique.:.

Pochette

Brume

Mother Blast

[Grautag Records::2016]

|01 "Little Boy" Pilot|02 Mother Blast|03 Enola II|04 Ersatz Stellungen|05 Sluggy Tango|06 Rawa Ruska|07 Keep On Trucking|08 Permafrost #3|09 Another Killing Age|10 Victorian Washing Machine|11 Wish You Were Not Here|12 Panzerfaust|

Depuis le milieu des années 80, Brume alias Christian Renou a su gagner ses galons dans le monde de l'industrial-noise-dark ambiant etc. Et ce n'est pas peu dire. Quand on parle de Brume, on évite soigneusement de dire que c'est de la merde parce que, en premier lieu, nous avons affaire avec ce qui se fait de mieux dans le genre et, en second lieu, il est inutile de jouer au petit malin avec Christian Renou. Non pas que ce soit quelqu'un de violent mais l'homme est d'un caractère entier et sait vous remettre à votre place quand cela est nécessaire. Il n'est pas question pour autant de faire un traitement de faveur à Christian Renou. Il n'est surement pas demandeur de toute façon. Il n'en demeure pas moins que l'œuvre de Brume est des plus passionnante et ce Mother Blast en est la preuve vivante. Réunissant sur un double vinyle des enregistrements inédits et des relectures de morceaux des décennies précédentes, cet album est un parfait exemple de ce que Brume est capable d'émettre en terme de musique oppressante, anxiogène mais qui sait également sortir de ce type de carcan pour ne pas se rendre caricatural. On ne parlera pas ici de musique sombre ou de noirceur sonore. Brume œuvre dans la grisaille , celle qui vrille le cerveau et qui vous donne l'impression d'être dans une sorte de monde ravagé par les guerres et les idéologies psycho-rigides et sectaires. Pour autant, la musique de Brume est loin d'être asphyxiée et si elle est pessimiste elle demeure également dans un champs d'expériences assez vastes. Entre industriel froid et post-apocalyptique, no wave mutante, dark ambiant et évocations tribales ou ethniques à la Muslimgauze, Christian Renou se veut multi-formes afin d'obtenir les effets désirés. Présenté comme une suite logique à Permafrost (un album de Brume sorti dans les années 80 sur cassette puis réédité sur un label suédois du nom de Art Directe), Mother Blast montre l'étendu et la complexité de l'univers bunkerisé de Christian Renou. Ceci étant, rien n'est jamais simple avec lui et il serait inutile de le résumer à une seule et même idée. Sa discographie foisonnante en est le témoin et Mother Blast tire largement son épingle du jeu en déployant un arsenal impressionnant mais qui se veut aussi plus subtil qu'il n'y parait. De fait, Brume n'est pas dans l'affrontement ou dans la surenchère. Il construit ici une musique qui, malgré son caractère dépressif et claustrophobe, se veut plus vivante que jamais. De fait, Christian Renou/Brume est surement ce qui se fait de mieux dans le genre et dans l'hexagone et ce de très loin.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 27-04-2017

A voir également :

http://www.elsieandjack.com/brume/history.html

?>