.:.Chronique.:.

Pochette

Grandaddy

Last Place

[Columbia::2017]

|01 Way We Won't |02 Brush with the Wild|03 Evermore|04 Oh She Deleter|05 The Boat Is In the Barn|06 Check Injin|07 I Don't Wanna Live Here Anymore|08 That's What You Get for Gettin' Outta Bed|09 This Is the Part|10 Jed the 4th|11 A Lost Machine|12 Songbird Son|

Alors que beaucoup se pâment sur le retour presque inattendu de Grandaddy au point de les croire sauvé des eaux, la seule question qui nous taraude c'est bien de savoir si c'est vraiment une bonne nouvelle. Sur le papier évidemment que oui. La formation de Jason Lytle en a fait frémir plus d'un et il serait ridicule de nier l'impact qu'ils ont pu avoir à leur grande époque. Certes, ce ne sont pas des mastodontes à la Radiohead ou à la Blur, mais Grandaddy a réussi, à force d'albums soignés, à intégrer la cour des grands de ce monde jusqu'à leur séparation. On s'était dit qu'ils avaient eu une belle mort, que l'histoire avait bien été écrite et qu'il était effectivement temps pour chacun de ses membres de passer à autre chose. Onze ans plus tard Grandaddy refait donc surface et on ne sait trop si on doit s'en réjouir. L'expérience aidant, on sait que les reformations de cet acabit ne sont pas toujours de bonnes idées. Pour autant, la seule vérité qui vaille est bien celle qui peut ressortir du disque réalisé. Last Place sera t'il le disque de trop ? Celui qu'il n'aurait pas fallu sortir ? Celui qui vaudrait un assassinat en règle ? En fait, on avait du mal à se l'imaginer et fort heureusement, Last Place est un disque tout à fait délectable. Il n'y a sans doute pas lieu de se rouler par terre mais on retrouve la patte de Jason Lytle, sa sagacité, son humilité dans l'écriture, son accointance avec des groupes comme Mercury Rev (ne me demandez pas pourquoi, mais plus j'écoute ce disque plus j'y pense) et son indéfectible capacité à rendre les choses faciles. Last Place n'a pas dès lors la prétention de naviguer dans les hautes sphères. Grandaddy tient trop à sa normalité, ses chansons aérées et amicales, pour chercher une ambition qui ne peut pas être la leur. Sans abattre de murs ou enfoncer des portes ouvertes Grandaddy délivre un album soyeux et bien portant. Donc oui, cela valait bien le coupe que Jason Lytle et ses acolytes nous donnent un peu de leurs nouvelles.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 08-03-2017

A voir également :

http://www.grandaddymusic.com/

?>