.:.Chronique.:.

Pochette

Topley Bird, Martina

Quixotic

[Independiente::2003]

|01 Intro|02 Need One|03 Anything|04 Soul Food|05 Lullaby|06 Too Tough To Die|07 Sandpaper Kisses|08 Ragga|09 Lying|10 I Wanna Be There|11 I Still Feel|12 Ilya|13 Stevie's (Day's Of A Gun)|

Martina Topley Bird n’est pas une inconnue pour qui s’intéresse un tant soit peu aux musiques actuelles. Enfin ceux qui se sont intéressés à Tricky ont un jour, c’est forcé, entendu parler de la demoiselle. On ne s’étonnera donc pas de revoir la terreur de Bristol sur ce disque. On y sent d’ailleurs quelques influences notables sur « Too Tough To Die », « Ragga » (co-écrit avec lui d’ailleurs) et sur « Sandpaper Kisses », entre autre. De là à dire que l’on tient ici un album déguisé de Tricky il n’y aurait qu’un pas. Un pas que l’on ne franchira pas puisque c’est bien la belle qui tient ici les rênes. M.T.Bird s’impose comme auteur – compositrice – interprète – productrice (ouf…) avec une intelligence rare. Pourtant ce n’est pas à la première écoute que l’on accroche à cet album. Il m’était d’ailleurs apparu d’une banalité assez affligeante. De ces impressions qui laissent à penser que notre artiste n’est qu’un produit de circonstance sans trop de saveurs. Un disque jetable comme un vulgaire papier toilette après utilisation. Finalement ce disque est plus digne d’intérêt qu’il n’y paraît. En tout cas beaucoup plus subtil que cette première impression laisse présager. Car « Quixotic » est de ces albums qui prend toute sa dimension après plusieurs écoutes. Alors on ne pourra guère s’empêcher de penser aux disques de Tricky mais ce serait finalement lui faire un mauvais procès. On pourra en faire, et ce serait lui faire justice au bout du compte, la digne héritière du bonhomme. Comme on pourra en faire le successeur d’une Nicolette avec l’exubérance en moins.

« Quixotic » est un disque chaleureux qui mérite une oreille attentive. Un disque dont on peut tomber littéralement amoureux si l’on s’en donne un peu la peine comme on peut complètement passer à côté. Et cela à failli être mon cas. C’est drôle la vie. Ca ne tient à pas grand chose.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 07-11-2003

A voir également :

http://www.martinatopleybird.com

http://www.independiente.co.uk

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Thomas F. : avis du rédacteur

?>