.:.Chronique.:.

Pochette

Strings & Timpani

Hyphen

[Hubro::2016]

|01 New Radio|02 Connecting the Dots|03 Follow|04 Umpf Collection|05 Step Out|06 Memories in Orbit|07 Secret Passage|08 Blooming|09 Leapfrog|

C'est fou ce que l'on peut faire quand on est que deux. Certains projets musicaux nécessitent moultes musiciens mais est-ce que la quantité fait la qualité ? Bien sur que non. Ce serait trop simple et la réussite d'un disque ne se résume pas à une liste de noms. Oyvind Hegg (Building Intsrument, José Gonzales, Junip, Electric Eye) et Stephan Meidell (Cakewalk, Velkro) savent cela et dans cette optique ont su associer leurs talents pour donner vie à Hyphen avec une belle créativité. S'inscrivant dans une collection à tirage limitée, Hyphen est l'incarnation de ce que la musique improvisée a de meilleur. Chacun jouant de plusieurs instruments, les deux comparses oscillent entre jazz, expérimental, pop lo-fi et musique répétitive, créant une ossature originale pour chacun des morceaux (neuf au total). Là où la musique improvisée avait eu ses lettres de noblesse dans une sphère qui dépassait rarement celle du jazz, Strings & Timpani tentent de sortir de cette image un peu convenu pour proposer autre chose. Un autre chose qui se voudrait plus ouvert et non plus dédié aux seuls initiés. Quand des musiciens indies se mettent à l'improvisation cela peut donner quelques surprises. Et surpris on l'est de bout en bout de ce disque qui a aucun moment nous laisse nous reposer, offrant un décor différent à chaque fois, jouant une musique tenace et hypnotique et qui n'a aucunement besoin de subterfuges particuliers. Non, Strings & Timpani est en mode spartiate n'utilisant qu'une batterie, des percussions, des guitares, synthés et quelques effets électroniques. Dans la débauche instrumentale on aura vu largement mieux mais dans le cas présent cela suffit amplement et la formule fonctionne au-delà de toute espérance. Tantôt électrique, tantôt plus organique ou électronique, le duo sait nous prendre à rebrousse poil et se placer là où on ne l'attends pas. Avoir ce sentiment de ne pas avoir fait le tour de la question dès la première écoute est déjà un bon signe. C'est mieux quand on n'a pas assez de ses dix doigts pour se dire que Hyphen n'a pas encore révélé tous ses secrets. Belle performance.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 05-01-2017

A voir également :

http://hubromusic.com/strings-timpani-hyphen/

?>