.:.Chronique.:.

Pochette

International Nothing (...and Something), The

The Power of Negative Thinking

[Monotype Records::2016]

|01 Lokale Gebräuche|02 The Golden Age of Miscommunication|03 We Can Name You Their Names|04 Long Bow Glowing|05 What You Need To Know About Drowning|06 Something Went Wrong|07 Nothing's Gonna Last Forever|

C'est terrible. Quand on vous parle de clarinette, les personnes qui sont au moins de ma génération vont faire (enfin, la plupart du temps) cette atroce association d'idée avec Christian Morin. C'est dramatique. Comme si cet instrument ne peut s'incarner que dans la musique d'ascenseur ou dans le jazz du pauvre. On a rien en soit contre Christian Morin mais bon, il n'est tout de même pas l'interprète du siècle et a plutôt cette image que peut se traîner un Richard Clayderman dans un autre registre. Tout ceci pour dire que non, la clarinette n'est pas faite que pour la musique en conserve et qu'on serait bien aviser de briser quelques clichés. Notamment en écoutant une formation comme The International Nothing (...and Something) qui a été formé par deux clarinettistes : Michael Thieke et Kai Fagaschinski. Déjà auteurs de plusieurs albums pour un label japonais (Ftarri), ils ont aussi collaboré avec des artistes comme Margareth Kammerer et Christof Kurzmann. Ce qui les classe clairement dans l'avant garde et/ou les musiques approchantes. Et ça tombe bien puisque The Power of Negative Thinking, qui s'enrichit d'un batteur (Eric Schaefer) et d'un bassiste (Christian Weber), s'inscrit pleinement dans cette ligne. Entre jazz, musique concrète et abstraite, cet album se joue des présupposés liés aux instruments et parvient à créer des ambiances fascinantes qui gardent en elles une petite pointe d'anxiété suffisante pour qu'elle puisse nous captiver. Si on s'intéresse aux textures sonores, il faut également souligner cette volonté permanente de mouvement, d'occupation de l'espace et de générer une musique qui soit le plus ouverte possible. L'effort est plus que louable car The Power of Negative Thinking nous apporte des sensations très diverses mais jamais dans le mauvais sens. Disque hétérogène, il est certes borné par une coloration sonore due à la structure même de la formation, il se distingue par sa capacité à se mouvoir facilement ne donnant jamais l'impression de se répéter. Du beau boulot en somme.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 01-12-2016

A voir également :

https://theinternationalnothing.bandcamp.com/

?>