.:.Chronique.:.

Pochette

Sandoval, Hope & The Warm Inventions

Until the Hunter

[Tendril Tales::2016]

|01 Into the Trees|02 The Peasant|03 A Wonderful Seed|04 Let Me Get There|05 Day Disguise|06 Treasure|07 Salt of the Sea|08 The Hiking Song|09 Isn't It True|10 I Took A Slip|11 Liquid Lady|

Quand on a été capable d'un album comme Bavarian Fruit Bread, on s'attend toujours à ce que Hope Sandoval réédite la magie d'une telle pépite. Bien sur la réactivation de Mazzy Star et un Throught the Devil Softly en demi-teinte (et encore une relative contre performance chez Hope Sandoval c'est un succès chez d'autres...) on en est toujours à se dire que le miracle est encore à portée de main et que rien n'est perdu. Et on a bien raison d'espérer parce que Hope Sandoval n'est pas de celles qui sortent des disques en ayant les mains dans les poches et en croyant que sa seule réputation est suffisante pour faire illusion. Non, l'éternelle jeune femme, qui vient de dépasser le demi siècle cette année, aime les choses bien faites n'est pas dans l'à peu près. Pour autant, il n'y a pas de grande surprise. Hope Sandoval reste la même, allonge parfois la longueur de ses morceaux comme pour faire comprendre que le temps n'a pas d'importance, profite de l'occasion de se faire accompagner de Kurt Vile sur un Let Me Get There plus que séduisant et d'être toujours dans une grâce indéfinissable tellement c'est beau et touchant. Mais ne soyons pas dans la sensiblerie, s'il vous plait. Until the Hunter est la représentation de ce que Hope Sandoval a toujours su faire, cette musique traînante, entre ombre et lumière, qui ne choisit pas son âge mais qui semble s'inscrire dans l'éternité. Ce n'est pas rien tout de même et peu sont ceux qui ont pu atteindre ce qu'elle est parvenu à maîtriser dès les premiers instants de Mazzy Star. Avec elle, on peut être sur de ne jamais se sentir trahi et, au contact de ses morceaux à la justesse automnale, on a l'impression que les nuages s'écartent d'eux mêmes pour laisser filtrer des rayons de soleil apaisant. Et c'est rassurant en même temps de savoir qu'Hope Sandoval ne flanche pas et qu'elle sait maintenir son niveau d'exigence. On ne peut qu'apprécier et se laisser porter par des morceaux aux senteurs inimitables. On s'enivre à son contact et c'est bien ce que l'on pouvait attendre d'elle. Certes, elle prend son temps entre chacune de ses publications mais cela en vaut vraiment la peine. Il faut savoir savourer les choses les plus rares. Et Hope Sandoval reste unique.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 17-11-2016

A voir également :

http://www.hopesandoval.com/home.shtml

?>