.:.Chronique.:.

Pochette

Otavan Veret

s/t

[Cyclic Law::2014]

|01 I|02 II|03 III|

Quand on vient d'un pays comme la Finlande on se dit que cela doit inspirer quelque peu quand on s'essaye à de la dark ambient. Cela ne veut pas dire que l'on soit fatalement porté sur un caractère dépressif et caverneux mais on peut en tirer matière à sculpter des sonorités à la beauté froide et évoquant des espaces aussi grandioses qu'inquiétants. Otavan Veret, composé de Kaarna et de Kivelä, nous offrent trois longues pièces fantomatiques et rituelles qui rentrent assez bien dans le cadre du dark ambient habituel. D'ailleurs c'est peut-être là que la bas blesse. Il n'est pas question de dire que ce disque d'Otavan Veret est nullissime mais son seul problème, qui est de taille, c'est qu'il ne se démarque pas beaucoup de ce qui se fait généralement dans le genre. C'est même un mal récurent qui n'est pas spécialement propre à cette formation. Il devient difficile de surprendre, de prendre à revers ou tout simplement d'apporter quelque chose de neuf tant tout semble avoir été déjà dit. En même temps cela reste un challenge et chacun tente de jouer sa propre carte en pensant pouvoir apporter un souffle nouveau. Otavan Veret ne propose certes rien de neuf mais fait de réels efforts pour créer une musique inspirante aux intonations aussi rituelles (on l'a dit précédemment) que nocturnes. En soi le duo finlandais ne fait pas les choses à moitié et savent donner du corps à leurs divagations sonores. Même si on sait que le quotidien du dark ambient ne changera pas du jour au lendemain, ce disque d'Otavan Veret rempli largement son office et temps bien sa place sur un label aussi exigeant que Cyclic Law. Il n'y a donc aucun regret à avoir donc mais ne cherchez pas l'élément inédit qui pourrait tout changer. Il n'existe pas ici. Et le chercher serait une perte de temps qui vous amènerait à une cruelle déception. Il vaut mieux profiter de ce disque pour ce qu'il est et rien d'autre.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 07-08-2016

A voir également :

https://www.facebook.com/otavanveret/

?>