.:.Chronique.:.

Pochette

Adams, Tom

Voyages by Starlight

[Kowloon Records::2016]

|01 Voyages By Starlight|02 Seven Birds|03 Fade|04 Stellar|05 The Last Farewell|

Il se pourrait bien que dans un futur assez proche on se mette à parler grandement de Tom Adams. Si on l'a connu au travers d'une musique de film (The Knife That Killed Me de Kit Monkman et Marcus Romer) et de quelques remixes (notamment pour Max Richter), Voyages by Starlight risque de le faire basculer dans un autre monde. En attendant que cela arrive c'est bien lui qui nous transporte dans le sien de bien belle manière. Autour de cinq titres aériens et pour le moins atmosphériques, Tom Adams trace les lignes d'une aventure sonore et poétique singulière. Notre gaillard joue énormément sur l'émotionnel et une sensibilité à fleur de peau. Fort heureusement, il ne sombre pas dans les écueils que l'on a tendance à constater quand on veut jouer de la corde sensible. Tom Adams parvient à trouver un certain équilibre pour ne jamais tomber dans le caricatural. Uniquement armé de son piano et d'accompagnements électronique, le tout enrobé d'une voix haut perchée, Voyages by Starlight est un disque qui porte plutôt bien son nom. Ici, on tutoie la stratosphère pour mieux apprécier l'immensité de l'univers. Pour autant il n'y a pas de mégalomanie galopante chez Tom Adams. Celui-ci se contente de mettre sur pieds une musique évocatrice qui a pour but d'éveiller les sens. Le reste n'est que littérature et il faut prendre ce disque comme il vient, c'est à dire comme un moment de bonheur céleste que l'on peut partager avec n'importe qui peut être réceptif à ce genre d'exploration intimiste. A suivre de très près, donc...

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 09-06-2016

A voir également :

http://tomadams.eu/

?>