.:.Chronique.:.

Pochette

Mars Red Sky

Apex III - Praise for the Burning Soul

[Listenable Records::2016]

|01 (Alien Gorunds)|02 Apex III|03 The Whinery|04 Mindreader|05 Under the Hood|06 Friendly Fire|07 Prodigal Sun|08 Shot in Providence|

Honnêtement, on ne les attendait pas à un tel niveau. Stranded in Arcadia avait su nous séduire mais on se disait au fond de nous que l'exploit n'allait pas connaître forcément de lendemain. C'était sous-estimer Julien Pras et ses deux comparses. Avec Apex III – Praise for the Burning Soul le trio bordelais n'apporte certes pas de grandes nouveautés mais ils enfoncent clairement le clou en ne relâchant aucunement la pression. De fait, Mars Red Sky poursuit dans la lignée de son stoner psychédélique aussi pesant qu'incandescent. Stranded in Arcadia n'était donc pas un heureux accident. Certains regretteront peut-être qu'il n'y ait pas de grands changements sur ce disque mais, par expérience, on sait que ce genre de groupe évolue aussi lentement que leur musique est imposante. Ce qui importe ici c'est de donner de l'ampleur à des morceaux qui raclent autant le bitume qu'ils tentent de s'élever le plus haut possible dans les airs. C'est tout le paradoxe d'une formation comme Mars Red Sky. Véritable rouleau compresseur, ce disque garde pourtant une grande liberté de ton et explore les grands espaces avec une belle facilité. En soi, le groupe est plutôt bien dans sa peau et semble jouer complètement libéré. Alors que Mars Red Sky est d'une timidité presque maladive sur scène (ce qui ne les empêche pas de nous faire trembler les tympans bien comme il faut) il ne souffre d'aucune hésitation quand il s'agit de passer en studio. Une fois de plus Mars Red Sky nous montre son incroyable maîtrise d'un stoner qui sait savamment ne pas être trop propre. En effet, le groupe sait distiller le bon grain électrique dans ses guitares en faisant fonctionner ensemble clarté et lourdeur rêche. Peu ont cette intelligence sans se fourvoyer ou tomber dans les clichés et la banalité. Bien au contraire, Mars Red Sky fait mieux que se débrouiller et joue sa carte sans trop se poser de questions. Apex III n'a, en gros, pas de défaut majeur et c'est une vraie performance car il fallait s'employer pour ne pas tomber en dessous de la qualité de Stranded in Arcadia. Si l'album est aujourd'hui salué un peu partout ce n'est pas par complaisance. C'est bien parce que celui-ci est d'une grande qualité autant technique qu'artistique. Un must have, quoi.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 13-05-2016

A voir également :

http://www.marsredsky.net/

?>