.:.Chronique.:.

Pochette

Dasha Rush

Sleepstep

[Raster-Noton::2015]

|01 Intro - Space Privet for Cosmonauts|02 Dance with Edgar Poe|03 Time Whispers and Albert|04 Scratching Your Surface (revisited)|05 Sleep Ballade|06 Antares|07 Abandoned Beauties and Beasts|08 Lumière avant midi|09 Sail Away to Her|10 Lucy in the Sky, Lost Diamonds|11 Fog, Dogma and Bread|12 A Minute After the War|13 Life Time Poem|14 100 Hearts|15 Micro Universe|16 Outer Space|

Parfois, dans la vie artistique, il est souvent préférable de prendre un pseudo. Quand on s'appelle Dasha Ptitsyna Van Celst, cela n'a rien déshonorant mais il faut avouer que c'est difficile à retenir. Dasha Rush c'est quand même plus pratique et plus percutant. Cette jeune femme russe qui réside à Berlin commence d'ailleurs à se faire un nom dans le milieu de la musique électronique cérébrale. Au point de signer sur le prestigieux label Raster-Noton. Sleepstep est le fruit de cette collaboration et elle est franchement de toute beauté. Incarnation d'une musique électronique froide, rêveuse et cybernétique, ce disque a quelque chose d'irréel mais aussi de parfaitement rassurant. Dasha Rush délivre des sonorités vagabondes, oniriques, toutes droits sorties de contrées brumeuses et hors du temps. C'est comme une marque de fabrique. La jeune femme explore des territoires qui ne sont pas forcément hostiles mais dans lesquels on s'aventure avec une curiosité prudente de peur de se perdre dans les méandres d'espaces labyrinthiques. Dans un esprit très organique Dasha Rush joue sur les couleurs froides, les rythmes, le minimalisme (relatif cela dit) et ce autour d'une voie qui apparaît parcimonieusement de manière monocorde et clinique. Sleepstep est donc un disque qui porte assez bien son nom. On y voyage aux frontières du songes et on passe par toutes les étapes de cet état de somnolence où votre cerveau, avec une activité accrue, se laisse porter par des mélodies douces, cotonneuses et tout en volutes. A côté de cela, on laisse de côté tout ce qui se passe dans le réel comme si seule la musique de Dasha Rush pouvait avoir un impact sur notre inconscient. Nous sommes alors comme dans une chambre capitonnée qui ne laisse rien transpirer de la fureur extérieure. L'effet imprimé par Sleepstep est dès lors des plus saisissant. Pour autant, Dasha Rush est plus dans la figure de style qu'autre chose. Elle s'inscrit parfaitement dans une sorte de tradition d'une musique cérébrale qui a été exploré de bon nombre de fois au cours de ces dernières décennies. L'intérêt de ce très bel album, au demeurant, est bien la variété des morceaux que propose l'artiste russe. On ne reste jamais sur le même pieds, obligeant l'auditeur à faire fonctionner sa matière grise et à ne pas se contenter d'un confort de circonstance. Entre électronique abstraite, glicth et ambient, Dasha Rush réussit une parfaite synthèse qui justifie amplement sa présence dans le catalogue du label allemand.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 26-02-2016

A voir également :

http://www.dasharush.info/

?>