.:.Chronique.:.

Pochette

Troum & Raison d'Être

De Aeris in Sublunaria Influxu

[Essence Music::2015]

|01 Folia|02 Alio Tempore|03 Oculum Mundi|04 Atmosphaera|05 Meditationum|06 Flammae|07 Ad Infinitum|

Réunir Troum et Raison d'Être autour d'un disque n'est pas une partie de plaisir (sauf quand on l'écoute) et il faut s'armer de patience pour voir et entendre l'aboutissement du projet. En soit, il aura fallu quatre bonnes années pour les deux entités accouchent de De Aeris in Sublunaria Influxu, un disque de dark ambient froid et brumeux aux relents fantomatiques et évoquant les espaces marins crépusculaires et non moins angoissants. Sur le papier, le fan tordu des ambiances glaçantes et monolithiques ne peut que se réjouir. En pratique, on sera plus mesuré. En soi, ce disque ne réponds pas à toutes les promesses qu'il pouvait susciter. Non pas qu'il soit mauvais ou décevant mais il ne parvient pas à s'élever vraiment au-dessus de la production générale. Ce qui peut faire éventuellement la différence c'est l'expérience de Troum et de Raison d'Être pour créer des tableaux saisissant et d'une justesse millimétrée. En cela, ce disque est sûrement une réussite. Le souci du détail, l'exploration des profondeurs, l'évocation de mystères enfouis. Tout ceci est parfaitement orchestré, dirigé, bâti. La beauté sombre de l'ensemble ne fait aucun doute et personne n'ira à l'encontre d'un disque qui dégage une aura aussi forte. Pour autant, aussi beau cet album soit il, il demeure assez classique dans son approche. La dark ambient semble se donner peu de mal pour évoluer mais on reste malgré tout dans une exigence esthétique de haute qualité. De Aeris in Sublunaria Influxu, bien que réalisé par deux monstres sacrés du genre, montre tout aussi bien les failles que les qualités de la dark ambient. On ne peut s'empêcher de pense que ce disque n'apporte pas grand chose à ce que l'on peut savoir déjà. Il reste, et c'est un fait majeur, une réelle profondeur dans la recherche esthétique et sonore. L'association entre les deux entités a bien fonctionner mais sans créer de véritable choc. Il n'y a pas de regrets à avoir. Il n'est pas sur que l'on s'attendait à beaucoup plus. De Aeris in Sublunaria Influxu conforte cependant une idée solide que l'on a de la force poétique et intérieure de la dark ambient. Ce qui n'est quand même pas rien.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 05-02-2016

A voir également :

http://www.troum.com/

http://raison-detre.info/

?>