.:.Chronique.:.

Pochette

Chap, The

The Show Must Go

[Lo Recordings::2015]

|01 What Are People For ?|02 Post Doom Doom|03 He'd Rather Die, He's Getting Ready|04 That's Rich|05 Joy In Depression|06 Student Experience|07 Social Bob|08 Guitar Messiah|09 Charitable Action|10 Jammer|11 Epic Tolerance|12 Society|13 Your Project, My Money|14 Partly People|15 Reunited With Cash|16 Hey Youth|17 Franklos Mr Shanklos|

Joie, bonheur, félicité  ! The Chap sort un nouvel album et c'est l'une des meilleures annonces du moment. Oui, parce que depuis ses débuts The Chap n'a cessé de se bonifier au fil de ses apparitions. Il faut dire que ce groupe ne s'est jamais vraiment pris au sérieux et qu'il n'a jamais été vraiment sous pression. Et pourtant, The Chap, malgré les apparences n'est pas je m'en foutiste et ne cultive pas forcément une logique de doux cinglés qui n'auraient pas les pieds sur terre. En fait, c'est tout l'inverse et pour ceux qui les connaissent bien, ils savent que la musique de The Chap, et à fortiori les paroles qui les accompagnent, amènent la plupart du temps à la réflexion. Il ne s'agit pas non plus d'un engagement de façade ou démagogique. Mais eux l'ont toujours fait sur le ton du décalage, de l'ironie ou d'un rock franchement burlesque. De fait, des groupes comme The Chap, aussi perchés soient-ils, il n'y en a pas des masses. Si ils ont une vision assez pessimiste du monde actuel, ils ne perdent pas espoir et leur musique prouve qu'ils ont toujours un fort moral malgré tout. D'ailleurs, The Show Must Go se montre comme leur album le plus musclé à ce jour comme pour nous signifier qu'ils ne céderont à la sinistrose. D'ailleurs comment un groupe comme celui-ci peut-il être indifférent à ce qui se passe actuellement en Europe  ? Il n'y a pas plus européen que cette formation qui compte un britannique, un grec, deux allemands et une franco-britannique. Le sujet est donc sensible mais, The Chap reste fidèle à ses principes en délivrant une musique enjouée et délirante, se payant même le luxe de détourner L'hymne à la joie de Beethoven qui est aussi l'un des symboles de la construction européenne. Ce qui étonne, dans le fonds, avec The Chap, c'est bien leur capacité à prendre des risques en prenant sciemment le chemin d'un rock qu'on peut qualifier d'absurde mais d'inintelligent. Le combo touche juste et emporte tout sur son passage comme pour mieux nous faire prendre conscience de ce qui nous entoure. Mais cette conscience les pousse aussi à avouer qu'ils ne changeront jamais la face du monde et aucun groupe de rock ne le fera. The Chap joue cartes sur table ce qui fait clairement d'eux l'une des meilleures formations du monde. Aussi bons sur disque que sur scène, même s'ils ne remplissent pas des stades (on en est d'ailleurs assez loin), The Chap continue quoi qu'il arrive d'appuyer sur la pédale d'accélération en ignorant crânement celle qui sert généralement à freiner. The Show Must Go, génial kaléidoscope rock, construit durablement la légende du groupe. Passer à côté est une erreur fondamentale.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 26-10-2015

A voir également :

http://www.thechap.org/

?>