.:.Chronique.:.

Pochette

Alva Noto

Xerrox Vol 3

[Raster Noton::2015]

|01 Xerrox Atmospher|02 Xerrox Helm Transphaser|03 Xerrox 2ndevol|04 Xerrox radieuse|05 Xerrox 2ndevol2nd|06 Xerrox Isola|07 Xerrox Solphaer|08 Xerrox Mesosphere|09 Xerrox Spark|10 Xerrox Spiegel|11 Xerox Exosphere|

Sans réelle surprise, Carsten Nicolai poursuit la série Xerrox. Et on est bien content, croyez-le. La lassitude aurait pu prendre le dessus, voir la série se répéter sans rien apporter de nouveau. Et puis ce disque était fatalement attendu et il y aura probablement encore des suites. Donc oui, il n'y a pas de surprise mais on est toujours curieux de ce que peux avoir en tête Carsten Nicolai et entendre comment il évolue. On savait peu ou prou vers quel univers ce Xerrox allait évoluer étant donné que les deux précédents volumes tournaient autour des mêmes idées. Là dessus, donc, on ne sera pas dépaysé puisque ce disque est la suite logique des deux premiers chapitres de la série. Carsten Nicolai continue d'explorer les grands espaces avec une ambiante froide et lumineuse dont les mélodies éthérées font à chaque fois mouche. Mais comme à chaque fois, la musique d'Alva Noto n'est jamais tout à fait lisse et cousue de fil blanc. Il y a toujours chez lui ces scories sonores qui viennent perturber (ou accompagner, c'est selon) les vibrances mélodieuses et apaisantes qui composent les différents morceaux de ce disque. Dans une ambiance quelque peu arctique, Carsten Nicolai joue avec les éléments, tente des les domestiquer pour les rendre plus abordables et leur donner une beauté quasi fantomatique. Depuis le temps, l'allemand est devenu un expert en la matière et la série Xerrox fait office de référence. Ce troisième volume, même s'il n'apporte pas de grand chose de bien neuf, n'abaissera pas la vision qu'on avait pu avoir sur ses prédécesseurs. Désormais, on sait que Xerrox n'est pas une série qui est appelée à vraiment évoluer ou sinon par bribes, par petites expériences, par petites touches. Dans le fonds, ce n'est pas si grave. Carsten Nicolai a une vision du beau qui dépasse souvent l'entendement et qui a souvent tendance à nous élever, nous auditeurs, vers des sphères qu'on ne soupçonne pas toujours. C'est sans doute le plus grand intérêt des Xerrox et de ce volume en particulier.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 12-10-2015

A voir également :

http://www.alvanoto.com/

?>