.:.Chronique.:.

Pochette

Tiefschwarz

Left

[Watergate Records::2015]

|01 Heavy Weather|02 Free Falling|03 Morgen Abend|04 Do Me|05 Dark Light|06 110|07 Prayer|08 Hi Fu|09 Echo Drug|10 Any Moment|11 Dings|12 Forever|13 Laid Back|

Quand Tiefschwarz sort un disque notre attention est tout de suite accaparée. On ne peut s'empêcher de s'en réjouir, comme si le miracle depuis Ral9005 se devait d'être permanent. Mais on le sait, tout finit par s'effriter, par s'user, par devenir routinier. C'est un peu ce qu'on avait pu constater avec Chocolate qui ne laissait pas plus enthousiaste que cela sans que l'on puisse remettre en cause totalement les qualités de Tiefschwarz. Et c'est un peu aussi ce que l'on dira de Left, sur lequel on notera une présence appuyée de Khan (mais aussi Mama et Emily Karpel). Left est plutôt un bon disque de techno house mais qui n'est pas spécialement surprenant quand on sait qui se trouve derrière. Pour autant, il ne faut pas trop vite ostraciser cet album car il est très loin d'être mauvais. En fait, Left, fait presque office de disque fait par de vieux routiers à qui on ne la fait pas et qui connaissent sur le bout des doigts les bonnes formules à utiliser. On ne pourra pas dire que Left ne soit pas un disque adroit. Les frères Schwarz savent y faire, il n'y a pas de doute et Left possède une solidité indéniable. Ce qui coince , dans le fonds, c'est cette absence de réelle nouveauté, cette impression que Tiefschwarz roule sur les mêmes chemins balisés sans qu'il y ait le moindre questionnement. Ce n'est pas que l'on sent les choses arriver mais presque. Le duo allemand a toujours une bonne foulée mais il manque parfois de souffle et cela se ressent. Les présences vocales ne feront pas illusion. Trop bien calibré, trop propre, trop bien produit, Left manque parfois de spontanéité, d'imprévus et semble que brosser l'auditeur dans le bon sens du poil. Après, rassurons nous, il y a nettement pire et Left est assez loin d'être un disque de seconde zone. Ce disque n'est sans doute pas assez costaud pour les plus exigeants mais il reste tout à fait acceptable et s'écoute sans aucune difficulté ni même réticence. Peut-être que l'on attend trop de Tiefschwarz qui, visiblement, produit une musique accessible mais jamais tout à fait inintéressante. Il ne s'agit pas d'être indulgent envers eux. Vigilant serait plus approprié. Pour le moment, Tiefschwarz est encore dans le bon wagon. Reste à savoir pour combien de temps.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 11-06-2015

A voir également :

https://www.facebook.com/tiefschwarzofficial

?>