.:.Chronique.:.

Pochette

Lewis, Edvard Graham

All Under

[Editions Mego::2014]

|01 All Under (Film Score)|02 All Under (Installation Loop)|03 The Eel Wheeled|04 No Show Godot|

Après s'être attardé sur All Over, il était inévitable que l'on se penche aussi sur All Under, disque sorti en parallèle du premier cité. Dire que c'est All Under est un complément à All Over est aller un peu vite en besogne. Ce disque est l'aspect le plus expérimental du britannique. Si All Over mettait en lumière sa pop géométrique et cérébrale, All Under donnera plus dans l'abstraction et les longs développements aux tendances électronique avant-gardiste. Et de toute façon, Edvard Graham Lewis a toujours été à sa manière un avant-gardiste. Les quatre morceaux ici présents sont issus de contextes très différents allant de la pièce cinématographique à l'installation audio-visuelle. Même si on est plus en face d'un album compilatoire, on assiste à toute l'étendue des capacités créatrices de Lewis, qui sont loin d'être taries. Le seul point commun qui puisse exister entre ces deux albums c'est bien cet aspect un peu froid et gris qui se dégage immanquablement de son œuvre. Pour autant, nous sommes assez loin de quelque chose de sombre et de totalement nihiliste. Cela a toujours été plus que cela. Chez Lewis, on découvre à chaque fois des facettes différentes qui le rendent parfois difficile à saisir. Mais ici, c'est bien la fascination qui l'emporte. Comment ne le pourrait-on pas en écoutant le magistral No Show Godot ? Dix huit minutes hallucinatoires qui allient tension et divagations souterraines, évocations poétiques et dronesques. La musique de Edvard Graham Lewis ne saurait être monolithique malgré son apparente fausse rigidité. Les trois autres morceaux seront du même tonneau, embarquant l'auditeur dans un monde de distorsions, de bruits, d'élégance électronique et de maelström sonore dont on ne ressort pas indemne. Mais cela dans le bon sens du terme. All Under vous bouscule afin de vous élever et non pas tomber dans un classicisme expérimental qui n'apporte plus rien depuis bien des années. Lewis est encore cette tête chercheuse qui ne se contente pas de donner de nouveaux atours à des recettes déjà utilisées pour masquer le manque de renouvellement. All Under, comme All Over d'ailleurs, est bien la démonstration que Lewis est toujours hors caste et qu'il demeure le rester.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 19-05-2015

A voir également :

http://www.pinkflag.com/graham-lewis.php

?>