.:.Chronique.:.

Pochette

Solkyri

Sad Boys Club

[Bird's Robe Records::2015]

|01 Team Solar|02 Yes, I'm Breathing|03 Kidnapped|04 Sad Boys|05 Beyond the Use of Men|06 I Felt Unsafe, I Felt at Home|07 Odomoriti|08 Be Good, I Love You|09 Forrah|10 Farewell Bluebird|

Le terme post-rock est devenu un terme un peu fourre tout où l'on peut mettre dans le même sac des groupes comme Mogwai, Explosions in the Sky, Gastr Del Sol, Tortoise ou Godspeed You  ! Black Emperor. Autant de groupes que de directions différentes. Ce n'est pas d'hier et cela continuera probablement encore un bon moment parce qu'il est moins redondant de simplifier les choses plutôt que de créer des sous genres à rallonge. Alors, il est tentant de résumer Solkyri, groupe australien de son état, au seul post-rock. Oui mais lequel  ? Sad Boys Club, leur second album, nous donne évidemment la réponse. On comprend assez vite que c'est dans la droite ligne d'un Mogwai et d'un EITS en plus énergique et qu'on ne saurait vraiment sortir de ce schéma. De fait, Solkyri est le genre de groupe qui aime les grands espaces tout en prenant une amplitude sonore élevée. Mais le but de Solkyri n'est pas forcément d'en mettre plein les oreilles de manière permanente. Les australiens savent calmer la tempête sonique mais le naturel reprend souvent le dessus jusqu'à chatouiller les frontières du noise. En ce sens, si on peut trouver quelques familiarités avec d'autres groupes post-rockeux, on reconnaît assez aisément que Solkyri cherche sa propre voie et tente de se forger une identité propre. Chose tout à fait louable en soi. Pour autant, il n'est pas facile de faire son trou dans un genre où déjà tant de choses ont été dites ou faites. Sad Boys Club n'a sans doute pas la prétention de remettre à plat tous les codes dudit genre. Ce serait même assez présomptueux de leur part et probablement au-dessus de leurs capacités. Solkyri fait donc au mieux et ne se rend pas ridicule dans son entreprise de séduction qui allie la force électrique et une certaine subtilité d'écriture. Solkyri n'a sans doute rien à apprendre dans le fait de déployer un post-rock épique. Ils le font déjà admirablement bien, avec force et une conviction presque bornée. En ce sens, Sad Boys Club est impeccable à tous points de vue. Il reste à savoir si le groupe saura ajouter d'autres cordes à son arc sous peine de tourner en rond assez rapidement. C'est d'ailleurs souvent le problème avec les groupes de post-rock. Dès qu'ils ont leur ligne de conduite ils s'en détachent généralement difficilement. Pour l'instant, Solkyri tient le bon bout. Pour le reste, on verra plus tard.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 14-05-2015

A voir également :

http://solkyri.com/

?>