.:.Chronique.:.

Pochette

Eb.er, Rudolf

Brainnectar

[Schimpfluch Associates::2014]

Actif depuis le milieu des années 80, Rudolf Eb.er est aussi connu sous le nom de Runzelstrin & Gurgelstock. Le moins que l'on puisse dire c'est que le bonhomme s'est spécialisé dans les musiques extrêmes. Entendez par là les musiques physiques, éprouvantes, expérimentales et particulièrement glauques. Pour ce double album (quand même) Rudolf Eb.er s'est associé à Junko Hiroshige du groupe noise Hijokaidan. Une association qui fut d'autant plus facilité que Rudolf Eb.er habite depuis nombre d'années au Japon bien que Suisse d'origine. Brainnectar, dont le titre est dérivé d'une technique tantrique sensé augmenter l'énergie psycho-physique, est une combinaison entre du field recordings, des sonorités électroniques minimalistes et souvent extrêmes dans leur dureté ou leur ascétisme, des instruments d'origine chamanique, les cris de la vocaliste Junko Hiroshige. Evidemment, Brainnectar n'est pas de tout repos d'autant plus que nous en avons pour plus de deux heures de bizarreries sonores. Vingt et un morceaux sur chaque disque (il serait étonnant que ce soit un hasard) d'une durée très diverse mais on assiste à une exploration étonnante qui oscille entre le naturalisme et le post industriel le plus neurasthénique. Pour maintenir l'attention de chacun pendant ces deux heures, Rudolf Eb.er a fait en sorte d'élaborer des morceaux assez différents les uns des autres. Il n'en demeure pas moins que l'effet de Brainnectar est assez saisissant. Le chemin n'est d'ailleurs pas de tout repos. Pour arriver au terme de ce disque il faut passer par des expériences noise et bruitistes du plus bel effet, des environnements sonores animaliers (oiseaux, insectes, des mouches notamment), liquides et souterrains qui offrent un contraste salvateur. Brainnectar est d'ailleurs présenté comme l'une des œuvres les plus abouti de Rudolf Eb.er. Cela est bien possible car outre les projet Runzelstrin & Gurgelstock, le suisse a participé à d'autres formation mais sans visiblement atteindre le niveau qui est celui de Brainnectar. On ne peut que souscrire à la rumeur ambiante car Brainnectar est une belle pièce de musique expérimentale, excellemment pensée et d'une qualité sonore hors pair. A l'évidence, les amateurs qui sont habitués à ce genre d'esthétique ne pourront qu'apprécier. Il n'en demeure pas moins que Rudolf Eb.er réalise ici une réelle performance que peu peuvent prétendre égaler.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 23-04-2015

A voir également :

http://www.runzelstirn-gurgelstock.net/

?>